mercredi 8 mai 2013

Toquades et coups de coeur

J'ai été une habituée des toquades...
C'est ainsi que
- j'ai élevé pendant deux ou trois ans des mandarins... il y avait un couple, je fournissais le nid et j'attendais la bonne nouvelle. Un jour je voyais deux ou trois minuscules petits œufs blottis sur la ouate du nid.. c'était la folie pour les enfants et je le reconnais... pour moi. Nous attendions frémissants d'impatience.. Les petits naissaient et la cage devenait bien trop étriquée pour tout ce petit monde frémissant et voletant. Franchement je ne sais plus ce que je faisais des nouveaux oiseaux... je les donnais sans doute... je ne sais plus! Ce fut une belle période...

- J'ai eu ma période tricot: j'ai tricoté des pulls pour mes enfants... chaque printemps (ou chaque automne, ou à chaque vacance, ça me prenait. Je ne tenais plus en place. J'allais acheter des boules de laine ou de coton, aux couleurs chatoyantes... et je commençais la danse des aiguilles. Rien ni personne n'aurait pu m'interrompre. Mes aiguilles à tricoter se trouvent maintenant au fond d'un tiroir. Ce fut une belle période!

- J'ai eu ma période couture... je vous le jure, pendant quelques années  j'ai confectionné tous les vêtements de mes enfants. Ils étaient encore petits et acceptaient de ne pas avoir des vêtements de marque. D'ailleurs les vêtements que je créais étaient beaux, originaux, avaient un petit cachet spécial.. Le jour où j'ai commencé à écrire, j'ai rangé ma machine... Ce fut une belle période

- J'ai eu ma période doigts verts. Je plantais, déplantais, replantais, puis attendais...
Hélas hélas la terre de mon jardin n'est pas très nourricière et je fus découragée d'aussi piètres résultats...Mais assurément ce fut une belle période...

- Pendant les années de croissance des enfants, j'ai fabriqué le pain maison à la levure et farine complète. Quatre pains d'un coup pour deux ou trois jours... les enfants aimaient beaucoup ce pain, et nous aussi. Chaque fois, je gardais une petite poignée de pâte pour lever la pâte suivante...Pas de cuisson à la machine tout fait main. Pas mal de travail (attendre que la pâte lève, ça prend du temps donc bien calculer son coup...) Alors je vous dis pas... quand le pain cuisait... l'odeur divine partout dans la maison... D'ailleurs aujourd'hui je n'achète que du pain au levain...avec son gout légèrement suret...Ce fut une très belle période!
D'ailleurs d'écrire cela, de remuer les souvenirs... pourquoi je recommençais pas???

- J'ai eu ma période formations diverses et variées: la PNL, l'analyse transactionnelle  la graphologie, les formations à l'écoute, à l'accompagnement des mourants, et d'autres encore. Sans oublier le côté "spirituel". Passionnant, mais cela n'avait qu'un temps, j’étais trop curieuse d'aller voir à côté et d'approfondir un autre aspect de l'âme et du cerveau humain. J'ai appris beaucoup de toutes ces formations: en particulier l'écoute et le dialogue

31 commentaires:

  1. Oh ça oui!!!
    Moi j'ai pris des cours de couture... inutiles; j'ai laissé tomber.

    Le jardin idem.

    Le tricot? Je tente à peine!

    En ce moment, et depuis plusieurs années, je m'occupe d'un aquarium et ça se passe bien.

    En fait il n'y a qu'à la lecture et à l'écriture que je reviens toujours... oui, juste ça.

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui on passe par des périodes où l'on se donne à fond... et puis un jour on s'arrête !! mais cela reste de bons souvenirs.

    RépondreSupprimer
  3. belle idée de billet :-)
    comme quoi la vie est trop courte, j'ai eu la période tricot, jardin etc là j'en suis au pain ;-)
    mais je voudrais en connaître encore bien d'autres :-)
    merci Coumarine!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai aussi mes coups de coeur... qui ne durent qu'un temps. Pourquoi commence-t-on ? Pourquoi arrête-t-on ? Qu'est-ce que cela nous apporte ? ... Vaste réflexion !
    Et puis mes coups de coeur... qui durent depuis bien lontemps !
    Belle soirée, Coumarine !

    RépondreSupprimer
  5. Les coups de coeur ça me connaît! en revanche les toquades du genre couture ou tricot, cuisine ou jardinage, j'avoue que ce n'est pas mon truc. Certes, j'ai confectionné quelques costumes pour le carnaval de mes enfants, en mon temps (lointain) de maman attentive et dynamique, j'aime de temps en temps donner un coup de peinture chez moi (je trouve que ça sent bon!) parfois je range mes placards et je change tous les meubles de place dans la maison...
    Quand j'aurai des petits enfants, je les emmènerai en balade ou à la bibliothèque, mais je ne toucherai pas une aiguille de quelque dimension que ce soit!

    Gros gros bisous!♥♥♥

    RépondreSupprimer
  6. Ni couture ni tricot, mais broderie pour moi. Ca n'a pas duré longtemps ! Jardin et cuisine sont toujours d'actualité, mais pas en intensif, de temps en temps. Jamais de pain par contre. Il y a eu aussi peinture sur soie, peinture sur porcelaine, pâte à sel, pâte fimo, compositions de fleur séchées, encadrement, et je dois en oublier... Mais tout ça, c'était avant mon premier ordinateur... :)

    RépondreSupprimer
  7. Et tu as ta période Blogation, je la partage cette période, d'alleurs ma Soeur...

    Bleck

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, ça me rappelle quelque-chose ! Les émaux, le crochet, le point de croix, le scoutisme, la dynamique de groupe, la programmation, le squash... tous stoppés net, un beau jour :-)

    RépondreSupprimer
  9. Et la période choco-maison ? Et la période M-E ?
    Et la période écriture dont tu ne parles pas, mais dans laquelle tu as trouvé l'harmonie, raison pour laquelle elle se prolonge.

    La leçon de ton billet c'est qu'on se lasse de beaucoup mais pas de tout.
    Nous donner de l'amour, de l'attention et de l'écoute par exemple. Tu le fais depuis nos 5 naissances, tu le fais toujours et je crois pour toujours.
    Je t'aime, maman.
    Fred

    RépondreSupprimer
  10. Cette photo de mandarins - j'en ai eu quand j'étais étudiante - me rappelle une grande émotion. Un jour où je repartais de chez mes parents avec eux pour retourner à mon kot, la cage s'est ouverte au moment de la mettre dans la voiture et ils se sont envolés. J'en ai eu tant de chagrin (ils ne pourraient pas survivre sous notre climat) que je n'ai plus jamais eu d'oiseaux en cage.
    La vie par périodes et toujours le goût de la vie !

    RépondreSupprimer
  11. Quel parcours et quelle curiosité insatiable, sans faire des envieux tu a fait du chemin et c'est bon de se souvenir comme dans un refrain de tous ces jalons !

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi, j'ai mes périodes. Et je dois bien dire que je sens que la période blog touche à sa fin. Hélas sans doute.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Coum'

    J'ai beaucoup tricoté quand j'étais étudiante. Je révisais tout en tricotant. Incroyable mais vrai !

    La couture.. ça n'a pas durée. Pas douée.

    Le jardinage. Depuis l'enfance et cela ne s'est jamais arrêté.

    J'ai pris des cours de massages. Enrichissant. Mais je n'ai jamais pratiqué une fois mon certificat d'aptitude en poche.

    J'ai fait une année d'initiation à la médecine chinoise... mais je n'ai pas approfondi.

    J'ai surfé sur plein d'activités "de loisirs" : danse classique, danse modern-jazz, yoga, gym, cours d'anglais, art floral, tai chi, chorale, biodanse, cuisine diététique végétarienne, gym pilates, danse bretonne, club photo...

    En fait je pense que ma curiosité est sans limite.. Je ne vais jamais "au bout des choses".. au bout de 3-4 ans, je me lasse et il me faut aller faire d'autres découvertes.

    Je t'embrasse Coum'. Porte toi bien.

    RépondreSupprimer
  14. Quel plus beau com que celui de Fred !
    Tu as bien réussi tes enfants, une de tes plus belles toquades, non !

    Je m'aperçois que, dans une vie, nous avons tous eu nos toquades..Suivant notre avancée en âge, nous sautons d'une toquade à une autre.
    J'aimerais bien que ma toquade lecture revienne, elle a duré très longtemps et a disparu, il y a 8 ans, avec ma maladie..J'ai une toquade actuellement qui me revient cher, j'aimerais bien qu'elle s'en aille..Mes autres toquades, le tricot, mais moins que toi, n'étant jamais satisfaite, mon mari ne voulait pas porter mes pulls, la couture, beurk, ça n'a pas duré longtemps, le yoga, la gym, les cours d'anglais, le vélo que j'aimerais bien refaire - je fais gonfler le vélo par mon mari, il le répare, je le regarde, mais ne monte plus dessus.

    Nous sommes vraiment des toqués..Un bien bel article qui nous parle..même à ton fils.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai souri en lisant ton billet! je me suis revue essayant la broderie, le canevas, le jardinage, le petit bricolage déco, la cuisine... et puis un jour est arrivée l'écriture et depuis, moi, la touche à tout, je suis fidèle... ça fait 6 ans :-)

    RépondreSupprimer
  16. Le "com" de ton fils est un beau témoignage...
    Oui nous avons tous nos toquades et coups de coeur qui ont durés plus ou moins et les bons souvenirs qui s'y rattachent sont ceux qui sont empreints de l'amour qui nous habite... maty

    RépondreSupprimer
  17. Et aujourd'hui quelle est ta toquade?

    RépondreSupprimer
  18. J'aime ton billet qui parle à tout le monde Coumarine

    tricot , j'ai fait aussi , et de la miniature , une vraie passion
    j'ai fabriqué beaucoup de jeux et jouets aussi
    Tout ça , c'est comme les recettes de cuisine , on fait en boucle , et un jour on ne fait plus du tout

    Jardin , je crois que j'aurais du mal à m'en passer de cette tocade là , chanson , encore moins , et bloguer , ah la la !!!
    C'est bon de lire et d'entendre ceux qui ont vécu ces moments là , et retomber de temps à autre sur les vestiges de nos tocades aussi , une photo des années 80 avec un pull fait main ;)

    RépondreSupprimer
  19. Je n'aurais pas donné le nom de toquades aux activités que tu décris. Elles étaient liées à la période de maman d'enfants. Ce n'était pas du tricot pour le tricot, mais pour fabriquer un vêtement qui fera plaisir à un enfant, et qu'on aura eu plaisir à faire en pensant à celui qui le portera. Même chose pour la fabrication du pain : l'intérêt tombe de lui même s'il n'y a plus personne pour manger le pain et sentir l'odeur délicieuse qui sort du four ! Les activités que tu décris sont directement orientées vers le soin à autrui, l'amour que tu portes aux êtres. Alors il est bien normal qu'elles se déplacent avec l'entourage qui change. Et j'y pense aujourd'hui où je me dis qu'il serait temps d'enlever des placards les quelques 200 numéros de "100 Idées" (et bien d'autres choses encore !) qui représentent toute cette période avec les enfants jeunes.
    Ce ne sont pas des toquades, mais des pages qui s'écrivent et se tournent. Ce n'est pas toujours facile de le faire positivement, sans regrets. Je vois que tes souvenirs sont joyeux et pleins de vie ! Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La collection des "1000 idées" fera sensation sur certain forum de broderie, alors Anne, ne les jetez surtout pas, ils recèlent des pépites si on passe outre le coté kitsch !

      Supprimer
  20. Coucou Coumarine,

    Quel beau billet:)) Doux mélange de bonheur et de nostalgie... En te lisant, je t'imaginais devant ton coffre à trésors, reprenant avec beaucoup de tendresse toutes ces pépites qui ont jalonné ta vie... Tu es riche:)))

    Lorsque je regarde en arrière, j'ai aussi le sentiment d'avoir eu "mes périodes"... Aucune ne s'est réellement éteinte... Elles se mettent en veilleuse mais vivent
    toujours en moi, prêtes à se réveiller si les circonstances leur sont favorables...J'ai l'impression d'avoir rencontré au fil de ces "passions" ce qui fait le suc de la vie, le désir ... Désir de découvrir, d'apprendre, de donner... Que ce soit le jardinage ou la spiritualité, un désir de communion...
    Finalement les "tocades" dont tu nous parles si joliment ont été lieu de partage, lieu d'échanges... Lieux d''amour:))

    Merci pour ce beau billet :)
    Clementine

    RépondreSupprimer
  21. Ah ! que je me reconnais dans ces toquades qui ne durent qu'un temps, celui de la découverte, de la création, de l'approfondissement et puis...on passe à une autre...la gestion de l'ordinaire m'a toujours ennuyée. Mais ce qui est drôle c'est que les tocades c'est comme une roue qui tourne et de temps en temps s'arrête sur une case déjà connue mais qui retrouve une saveur nouvelle. Tiens en ce moment, je quitte une toquade tricot pour retrouver une toquade "jardin d'agrément" revue et corrigée par un regard nouveau. que du bonheur...Je t'embrasse Coumarine. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  22. C'est la vie, tout simplement, que tu décris là. La vie d'une mère attentive aux siens, d'une femme attentive aux autres, car qu'il s'agisse de tricoter, de coudre, d'embellir le jardin, de faire le pain et de le partager, de se former à l'écoute, en particulier à celle des mourants, c'est toujours vers les autres que tu dirigeais ton activité. L'écriture n'est-elle pas finalement la seule toquade réellement personnelle que tu te sois autorisée ?

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  24. J'aime ces périodes... Nous en avons tous. Les tiennes sont si bien développées qu'elles ont éveiller mes rêves... Merci !

    La seule période qui ne varie pas chez moi, c'est la boulimie de la lecture depuis que j'ai 13 ans, lorsque je suis entrée à l'internat. Il y a avait une bibliothèque si riche que j'y passais de longues heures toutes les semaines... Je lisais à e, oublier d'étudier !

    Avant, lire c'était assez mal vu dans ma famille : une fille devait travailler et apprendre à "tenir une maison", à coudre, cuisiner, tricoter, cultiver les légumes. Ensuite si elle avait le temps...

    Je t'embrasse chère Coumarine. A bientôt !

    RépondreSupprimer
  25. Ce que vous racontez me semble être la normalité. La simplicité. La vie. Et j'aime bien.

    RépondreSupprimer
  26. Réponses
    1. un peu en panne de blog ces temps ci, Val
      Mais voilà, j'ai écrit aujourd'hui

      Supprimer
  27. Quelle belle vie de femme tu as su mener, de passion en passion, d'activité en activité et de désir en désir !
    Merci d'avoir partagé ces beaux moments passés... qui annonce l'ouverture de l'avenir.
    Je t'embrasse depuis le Périgord.
    Annemarie

    RépondreSupprimer
  28. Juste MERCI pour vos commentaires que je lis toujours avec la plus grande reconnaissance..
    merci pour ce bouquet de mots gentils...

    RépondreSupprimer
  29. En fait nous avons fait le même genre de choses, tricot, couture, AT, PNL, sophro, accompagnement, etc...tout cela sert d'expériences et crée une approche plus globale de la vie et t'aide sans doute dans la grande épreuve de ta maladie, non?? En tous cas, je t'admire.

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails