dimanche 10 septembre 2017

le non-chemin de l'écriture

Reprendrai-je un jour le chemin de l'écriture?

Pas vraiment le gout de venir ici écrire
pas trop le gout de lire les blogs amis
tout cela me demande un effort que je n'ai pas le courage de surmonter.

Jamais j'aurais cru descendre aussi bas, dans cette grotte sombre et sans fond

Dans le réel, ce n'est pas mieux, je fuis les amis, je fuis la vie.

Je suis à nouveau tombée: je ne donnerai pas de détails, sauf que cela fait mal, très mal tant physiquement, que moralement: comment me faire confiance désormais? Je tombe pour un motif simple: je ne vois pas les obstacles
Heureusement pas de blessure ouverte cette fois, heureusement...
mais la douleur est là et l'hématome mettra du temps à s'estomper

La prise de greffe ne va pas mieux, c'est simple elle ne guérit pas.
Tous les 15 jours, on entame un nouveau traitement, une nouvelle pommade, une nouvelle sorte de pansement et...peine perdue
Plus de 4 mois déjà...c'est décourageant

Pourtant chaque matin je me lève en me promettant que cela ira mieux, que j'avance vers la guérison: à l'hôpital on me dit  que les prises de greffes pouvaient mettre bcp de temps à guérir

surtout sur une peau cortisonée.

J'ai besoin de chaudoudoux pour tenir le coup ;-))







36 commentaires:

  1. Je pense à toi Coumarine. Très difficile pour toi j'en suis bien consciente. J'ai un retour de symptômes présentement. J'ai remarqué qu'à cette période de l'année ça se produit toujours. Jusqu'à date cela n'a jamais duré longtemps mais il faut augmenter les dose temporairement. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! kéa... je pense souvent à toi.
      Augmenter les doses, c'est ça aussi qui est difficile!
      Je te souhaite bon courage, de tout mon coeur

      Supprimer
  2. alors on t'enverra plein de chaudoudoux!
    bises, Coumarine, et merci de nous avoir donné de tes nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hélas mes nouvelles ne sont pas glorieuses...
      Merci pour la première dose de chaudoudoux;-)

      Supprimer
  3. Alors un sac plein de chaudoudoux pour que tu te sentes chaude et douce de partout, et que tu oublies ne serait-ce qu'un tout petit peu ta peau "papier de soie".
    Bises chaudoudouces

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour chère Coumarine !
    Tu vois qu'on attend qu'un signe de toi pour tous te chaudoudoucer !
    Bises !

    RépondreSupprimer
  5. Alors je t'en envoie tout plein des chaudoudoux, ma chère Coumarine !
    Je comprends que tu te décourages, mais tiens bon, tu sais que le mental fait beaucoup pour guérir. Je sais, c'est facile à dire, mais je le pense vraiment.
    Je t'embrasse très très fort, ma douce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de comprendre, et de ne pas me juger
      en pensant à mon billet ce matin, je me suis dit que c'était ce qui allait se passer... j'apparais comme sans courage... et pourtant..!!

      Supprimer
  6. Et un gros chaudoudoux en plus. Mille pensées réconfortantes en espérant que la guérison va arriver. Courage. Et bises alpines régénérantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est ce que j'espère tous les jours...on vient de faire mon pansement, et ... je m'accroche!

      Supprimer
  7. Tu apparais comme une étincelle qui refuse le noir, ta vie a toujours palpitante, quelques soient tes incertitudes du moment et ta fragilité ajoutant, tu y feras face, car au fond de toi, brûle un feu inextinguible d'espoir et d'amour qui est en toi. Mes amitiés Coumarine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quel beau commentaire cher Bizak: comment ne pas garder courage après avoir lu cela?

      Supprimer
  8. J'attendais de tes nouvelles. Tous ces petits mots d'amitié et de réconfort t'aideront j'espère. Bon courage Coumarine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui tous ces mots m'aident, sois en sûre!

      Supprimer
  9. De gros chaudoudoux de plus pour te réconforter... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors que tu vis des moments vraiment durs, tu m'envoies des mots réconfortants...
      Merci manou!

      Supprimer
  10. Je t'envoie de l'espérance, elle va prendre cette fichue greffe et tu ne vas plus tomber, tu verras, on croise les doigts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui! de l'espérance... oui j'en ai besoin, merci de m'en donner

      Supprimer
  11. Avoir confiance, garder espoir.....Facile à dire, je ne suis pas dans cette situation !!!

    Mais quand même mieux vaut rester positif. Se faire des petits plaisirs .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rester positive, je m'applique à le rester!
      merci Daniel

      Supprimer
  12. On croit qu'on ne verra jamais la fin des misères, on n'en peut plus de se battre et d'avoir du courage, tous les jours. On croit que la nuit ne finira jamais. On croit que la pluie n'arrêtera plus de tomber. Et un matin, on ouvre un œil, il y a comme une lueur, on n'ose pas y croire. Puis un merle se met à chanter. La pluie est devenue douce et l'eau chante dans la gouttière. Des matins comme ça, il y en a de plus en plus souvent ... La nuit recule, il y a comme une odeur de printemps et de renaissance. Patience ..

    Je vous envoie des pensées guérisseuses :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à vous, Le passant
      votre commentaire me fait du bien, beaucoup de bien!
      Je n'en peux plus de me battre... c'est vrai...
      Il n'y aura pas de miracle, mais une avancée légère, jour après jour
      Merci pour ces pensées guérisseuses

      Supprimer
    2. Se battre, on ne peut pas toujours... et parfois on ne peut plus parce qu'on est trop fatigué de se débattre. Alors, on ne peut plus que se laisser "glisser" dans ce qui nous arrive, et accepter (je n'ai pas dit, se résigner, hein)... que les choses se fassent, sans nous :). Et elles se feront !

      Pendant ce temps là, ce long temps là, apprendre la patience, regarder le jardin et le ciel, voyager à l'intérieur de soi-même ...

      Supprimer
    3. ton commentaire est particulièrement "juste", Passant
      Me laisser glisser dans ce qui m'arrive et apprendre la patience...oui c'est ce qu'il me faudrait faire, vivre plutôt
      Merci à vous de tout coeur!

      Supprimer
  13. Ce n'est pas facile ce que tu vis et je te comprends...Que te dire ? Je me demandais pourquoi tu n'écrivais plus :J'ai la réponse. Une chute encore une chute...
    Tu sais que je pense à toi . La preuve chaque fois que j'ouvre mon ordi je me dis :J'espère que Coumarine aura écrit un texte... Donc ce soir je suis contente d'une certaine façon que tu aies exaucé mon souhait.Mais tu aurais certainement préféré nous raconter autre chose de plus gai. Ce sera pour la prochaine fois, j'en suis sûre . Ne perds pas courage tu écris si bien il ne faut pas abandonner l'écriture . L'écriture c'est ta vie. n'abandonne pas. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! Charlotte... que c'est bon de lire ton commentaire
      Bien sûr que je préférerais écrire autre chose, et différemment...
      J'espère ne pas perdre courage en effet!

      Supprimer
  14. Des bisous et des câlins, j'espère que ça marche aussi...

    RépondreSupprimer
  15. Je t'envoie plein de chaudoudoux Ma Coum', avec des bisous, des sourires, de la douceur.. Je te serre délicatement dans mes bras.

    RépondreSupprimer
  16. Des rivières d'amitié pour renflouer le flot vital

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Zoë,
      Je me souviens de vous..lectrice de JEA
      j'ai jeté un coup d'oeil sur votre blog: il est magnifique...et très intéressant





      Supprimer
  17. Ma chère Coumarine,
    Je t'envoie tous les chaudoudoux que je possède. Tu es l'une des personnes les plus chaleureuses et généreuses que je connaisse. Je pense à toi souvent. Tes ateliers d'écriture me manquent encore aujourd'hui, treize ans plus tard! Je t'embrasse très fort.
    Louise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Louise... je lis ta sollicitude, elle me fait du bien.

      Supprimer
  18. Je ne sais pas si un chaudoudou de ma part t'aidera, mais ... Mieux vaut trop que trop peu. Le courage ! J'ai connu quelqu'un qui disait assez justement "il faut parfois beaucoup de courage... Pour avoir un tout petit peu de courage".

    Je pense que je te comprends. Tous les jours, en effet, c'est dur. (Je mélange peut-être un peu les deux articles que je viens de lire l'un à la suite de l'autre). Mais peut-être que tu peux faire confiance aux médecins?

    Toutes mes pensées pour toi.

    Et chaque fois que je fais mon tour de blogues, je passe toujours par chez toi.

    Pivoine.

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails