vendredi 4 mai 2012

"Accueils" de Charles Juliet ou le début de sa sérénité


Je possède les journaux IV, V et VI de Charles Juliet
Je les ouvre souvent, au gré de mon désir et de mon inspiration
Aujourd’hui par exemple, ce passage qui me nourrit (in journal IV "Accueils")
"Pour parler vrai, avoir une effective connaissance à transmettre, être lucide en chacun de ses mots, il faut s'être  avancé loin en soi-même. Or, c'est précisément ce que ne peuvent faire ceux qui se satisfont d'une réponse qu'ils n'ont pas eu à chercher"
in Journal IV, le 29 sept. 1984

Les premiers journaux  I, II, et III je ne compte ni les acquérir ni les lire. Ils ont été écrits alors que Juliet baignait dans le plus profond de ses ténèbres intérieures. C'est un homme qui a beaucoup souffert et ses premiers journaux parlent de ses énormes difficultés à vivre
Plus tard, un chemin a commencé à s'ouvrir pour lui, fait de lueurs et de sérénité
En ce moment, c'est de cela dont j'ai besoin...Pas de lire la désespérance, même celle d'un homme dont  j'admire l'écriture et la lucidité...

37 commentaires:

  1. Je ne sais pas s'il faut vraiment "chercher au plus profond de soi".. Etre soi.. Le "Je suis" dit tout et répond à tout :)
    Bises Coumarine, bon week end à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Ella
      mais je crois que c'est ce dont Juliet parle: du "être soi", et pas plongé dans les distractions du monde ambiant, qui empêche d'être en connexion avec ce "soi".
      Je pense que des gens comme toi qui écris un blog intime, accède à ce JE SUIS
      Moi aussi c'est ce que je cherche, en écrivant tous les jours
      Bon We à toi aussi

      Supprimer
  2. Ta dernière phrase démontre plutôt une saine (zen) attitude !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense aussi ;-))
      pas la peine d'en rajouter dans le "noir"!!

      Supprimer
  3. Mouai, juliet me déssespère aussi; pour être bien, j'aime BOBIN!!!Voir le positif, le spetites choses, un éclairage amical sur le monde quotidien!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bobin aussi oui, lui est résolument positif. Pas mièvre pour autant!

      Supprimer
  4. Je n'ai pas lu les premiers journaux de Juliet. J'ai lu "Lambeaux" et ses entretiens avec des artistes. J'aime beaucoup son écriture... mais je préfère celle de Bobin.
    Belle fin de semaine, Coumarine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Naline, Lambeaux est un petit livre dense et poignant. j'en ai parlé dans mon ancien blog, oups je devrais retrouver le lien
      Bon WE à toi!

      Supprimer
  5. pour dire je suis qui je suis,je suis ce que je suis, je suis, il faut en essuyer des plâtres et des tempêtes
    mais je suis bien d'accord avec toi coum qu'il faut aller vraiment au fond de soi même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Thierry
      j'espère que tu vas bien?
      Je pense que le chemin vers soi-même est le chemin obligatoire pour pouvoir aller vers les autres

      Supprimer
    2. Oui merci coum après quatre mois à végéter je viens de reprendre le travail, ça occupe, ça fait du bien, on redevient quelque chose (je n'ai pas dit quelqu’un) mais c'est un transit vers un ailleurs!
      chemin de patience où j'ai éprouvé bien des sensations, en creusant, dig in the dig , ça m'a fait avancer , n'allez dire à personne que je suis une taupe ;)

      Supprimer
  6. En fait Charles Juliet...un chemin de vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Claude
      oui un vrai chemin de vie
      Son Journal Accueils, j'en parlerai surement encore...il y a des passages très nourrissants

      Supprimer
  7. Bonjour à tous
    Moi j'ai aussi lu Lambeaux découvert grâce à mon fils qui l'a lu en français en classe de première puis j'ai lu l'année de l'éveil et enfin les derniers tomes du Journal.
    Comme vous j'aime beaucoup son écriture et son chemin de vie, ce cheminement m'a beaucoup aidé quand je traversais des moments difficiles.
    J'ai aussi beaucoup lu Bobin.
    Des bises à toi Coumarine que je lis régulièrement, je suis heureuse de voir que tu vas mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Odile et bienvenue
      Bizarrement je n'ai pas lu L'année de l'éveil, mais comme il en parle abondamment dans ses journaux, j'ai une bonne idée de ce livre
      Mais pour le moment je me limite à ses Journaux si riches

      Supprimer
  8. Je les ai tous lus au fur et à mesure et c'est vrai que les premiers sont très noirs, mais très riches aussi. C'est intéressant de voir son évolution au fil des années, c'est un homme qui a beaucoup lutté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je finirai par lire les premiers tomes de ses journaux, mais plus plus tard
      C'est aussi un homme sensible, toujours en quête ou en doute d'approbation

      Supprimer
  9. Juliet :
    - "J'essaie toujours de n'être pas du côté de la négativité. Le paysan est du côté du positif : il faut qu'il produise des choses dont autrui bénéficiera. J'ai un peu cet esprit-là. Je ne concevrais pas d'écrire des choses qui puissent nuire à quelqu'un."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui JEA être du côté du positif, même quand les choses sont difficiles.
      Il faut parfois un sacré courage pour cela
      "il faut qu'il produise des choses dont autrui bénéficiera. "
      c'est ce que tu fais cher JEA, je te l'ai dit déjà
      Et c'est ce que j'essaie de faire aussi
      C'est là le chemin de la vraie créativité...

      Supprimer
    2. ... :( sauf que le paysan maintenant n'est qu'un esclave qui en plus est obligé de produire des choses qui nuisent aux autres, cad nous!
      je sais c'est pas très positif mais pourtant vrai, mais c'est surtout hors sujet mais j'ai pas pu m'en empêcher! Je t'embrasse Coumarine! :))

      Supprimer
    3. Oui Julie ce que tu dis là n'est pas faux!
      Mais Juliet a écrit ces mots il y a presque trente ans.. les choses ont bien changé depuis ;-((
      J'espère que tu vas bien (suis contente de te revoir ici!!)

      Supprimer
  10. Hello! My first visit, will visit you again. Seriously, I thoroughly enjoyed your posts( really interesting blog). Would be great if you could visit also mine...Thanks for sharing! Keep up the fantastic work!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... j'ai oublié l'Anglais que je connaissais pourtant!
      merci pour mon fantastik work
      Et dès que je could visit also your's
      Enjoy...

      Supprimer
  11. Bonjour Coumarine. J'ai lu ses premiers livres, je n'en suis pas ressortie indemne. Beaucoup trop de similitudes avec ma propre histoire. Tout comme toi, je n'ai pas envie de remuer le couteau dans la plaie mais plutôt d'aller vers le bon, le beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yog
      Il est parfois nécessaire de lire des livres "durs", de regarder des films qui le sont tout autant...
      Parce que se voiler la face, n'est pas une solution non plus!
      Mais on peut attendre la période favorable pour ça!
      Quand on n'est pas trop fragile...

      Supprimer
  12. Bobin et Juliet ! Rien de plus beau en littérature, à mon sens = Ceux qui aiment ces deux auteurs, ne peuvent pas être mauvais...;)
    Votre dernière phrase est importante : vous vous connaissez et savez ce qui est bon pour vous. Tout le monde ne le sait pas toujours ! C'est une marque de respect pour vous-même et donc d'amour !
    Comme tout ce que vous nous offrez à lire régulièrement !
    Merci de vos partages
    Cath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cath
      Je sais au plus profond de moi quand qqch n'est pas bon pour moi, en effet.
      C'est je crois la conséquence d'une écriture "intime" régulière, comme celle que recommande Juliet

      Merci de venir régulièrement ici. Je suis toujours un peu étonnée quand des lecteurs se manifestent en me remerciant. Je ne suis rien d'autre que moi-même, du moins c'est là mon objectif

      Supprimer
  13. C'est sage! Tu sens ce qu'il te faut. Et c'est bien à la lumière que tu dois t'attacher, chère Coumarine!

    Je ne viens plus régulièrement "chez toi" mais ... c'est simplement que le temps n'est pas extensible, et que j'ai eu une année difficile - encore que bien aisée par rapport à toi.

    Mais quand je viens "chez toi", je sais y trouver de la qualité et du coeur. C'est un grand plaisir....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Edmée...
      J'ai bcp réduit mes passages sur les blogs... j'espère y revenir dès l’opération de mes yeux

      Supprimer
  14. Comme tu as raison de préférer la lumière et l'espoir qui te font du bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui marie-madeleine, c'est important pour chacun

      Supprimer
  15. J'ai commencé (il y a longtemps) la lecture de son Journal avec le tome 3, j'ai lu ensuite le 1 et le 2 et je me suis réjouie d'avoir commencé par le tome 3 où quand même quelques lueurs d'espoir perçaient ça et là et j'ai admiré comment peu à peu il va vers la lumière et la presque sérénité...La lecture des deux premiers tomes est vraiment éprouvante...mais il a su traverser ces années d'angoisse...c'est un écrivain qui compte beaucoup pour moi

    Bonne soirée Coumarine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui! chère Gazou, il me semblait bien que toi aussi aimait cet écrivain
      Il me parle énormément
      mais je ne suis pas prête pour le moment à lire les trois premiers tomes

      Supprimer
  16. En réponse à ton commentaire
    je souhaite que chacun de nous puisse renaître et notre pays aussi

    RépondreSupprimer
  17. Je pense souvent à toi Coumarine!
    Difficile de prévoir l'évolution de la maladie en ce qui me concerne moi aussi. Je pense en connaître la cause et fais tout pour m'en éloigner. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi aussi je pense souvent à toi...
      en ce qui me concerne, je cherche plus à l'intérieur qu'à l'extérieur de moi la ou les causes de la maladie...
      Bonne chance

      Supprimer
  18. Oui il me semble aussi que les situations extérieures prennent leur origine de l'intérieur.
    La détérioration de notre environnement par exemple découle de notre inconscience, de notre manque d'amour pour la vie. Ainsi nous jouons avec le danger : modification de la génétique, propagation incontrôlée d'ondes et de micro-ondes, utilisation débridée de l'énergie nucléaire, etc. sans se préoccuper des conséquences.
    Il y a un continent de plastic en train de se désagréger dans le Pacifique et tout ce plastic migre dans la chaîne alimentaire. Les maladies qui en découleront pour nos enfants, surtout, sont bien difficile à prévoir. kéa

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails