samedi 28 janvier 2017

perfectionnisme

en fait, il faudrait simplement que je cesse d'être perfectionniste, de vouloir pour tout ce que je fais, un résultat impeccable, corrigé de ses fautes diverses
Chaque fois c'est le même scénario: je lis, relis, relis encore et finalement "cela" reste dans mes brouillons: je ne veux pas faillir à ce que je crois être ma belle réputation!!
Donc je n'ose pas trop laisser aller ma plume (mon clavier) au gré de ma fantaisie, de mes idées parfois rebelles, ou personnelles: peur aussi d'être jugée, surtout par certaines personnes dont l'avis m'importe. Alors que je sais que me lire vraie et spontanée leur conviendra très bien!

C'est quand même con que à mon âge respectable, je sois redevenue aussi soucieuse de ne pas déplaire! Au long des années, j'avais perdu cette tendance, je me souviens qu'au début de cette écriture sur ce blog, je me laissais souvent "faire". Je m'amusais, tout simplement! sans trop me poser de questions!
La maladie est venue changer ça: par ex, je pourrais conduire, faire de petits trajets en voiture, j'en ai même reçu la permission explicite, et.... non je ne m'y décide plus, de peur de faire une bêtise, parce que oui! les bêtises peuvent coûter bien cher...

Je devrais faire une liste des actions dans lesquelles je pourrais me lancer
- me mettre à effectuer de petits trajets...
- ranger chaque jour un peu de mon bureau, devenu un foutoir

On verra où  j'en serai après ces deux opérations.... je vous le dirai, si ça vous intéresse!


28 commentaires:

  1. en fait, la solution se trouve trois fois dans ton texte, et elle s'y trouve dès le départ:"en fait, il faudrait simplement que je cesse d'être perfectionniste"
    bises, Coumarine, être perfectionniste est plus souvent un bienfait pour l'entourage que pour soi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "la solution se trouve trois fois dans ton texte"
      Trois fois Adrienne? je n'ai pas bien compris...

      Supprimer
  2. C'est drôle tu m'as poussée et poussée encore â devenir vraie, â ne pas écrire trop littéraire et aujourd'hui c'est toi qui écris ça...
    Nous on t'aime vraie, comme dans ce billet.
    Et les perfectionnistes deviennent vite des maniaques du détail...
    Par contre, je crois bien que tu as raison : la peur des trajets te vient de ta fragilité depuis ta maladie. Chaque erreur en ce domaine se paie trop cher...
    Avec toute mon affection
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Célestine, chaque erreur en ce domaine se paie cher!
      J'en sais qqch!
      Un jour, reprenant ma voiture, j'ai mal calculé un tournant et rhachss, horreur j'ai abîmé ma voiture et celle que j'ai craché ;-(
      Depuis je n'ose plus reconduire...
      Il faudra que je puise loin dans mon courage pour oser reprendre cette foutue voiture (réparée depuis!

      Supprimer
  3. Le rangement du bureau...
    Ça m'évoque la saga de Zigmund et de sa table :o)
    http://lerhinocerosregardelalune.blogspot.be/2016/12/noel-2016-suite.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ben oui! comme quoi, il suffit de s'y mettre ;-)

      Supprimer
    2. Sauf qu'il remet ça chaque année ;-)

      Supprimer
  4. Petit à petit tu retrouves ton nid d'écriture. Pas besoin de rouler trop vite ou d'aller trop loin, tu grimpes doucement jusqu'à l'étage là où t'attend l'ordre à venir pour écrire en toute sérénité. Et tu t'en fous des jugements d'autrui. C'est vrai quoi: c'est toi qui sais comment écrire.

    RépondreSupprimer
  5. chère Charlotte... j'ai souri en te lisant
    C'est vrai évidemment, c'est moi qui sais oups!
    je m'en souviendrai. Merci

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Coum, deux billets à la suite, contente de te relire. Laisse courir tes doigts sur le clavier comme tu sais si bien le faire depuis si longtemps. Bises douces et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Praline... moi je suiis contente de te voir ici, lectrice et blogueuse depuis le début!
      Je t’embrasse aussi

      Supprimer
  7. Je pense justement que les personnes qui te lisent fidèlement se fichent que ton blogue ne soit pas parfait... (Ou ne réponde pas -selon quels critères?- à une volonté de perfectionnisme. Le bureau c'est une chose, la voiture - c'en est une autre, je comprends que tu sois prudente (la circulation à Bruxelles n'est pas à proprement parler une partie de plaisir!) mais le blogue... C'est aussi pour se faire plaisir, enfin, ce que je dis n'engage que moi. Si tu dois te faire opérer, je te souhaite tout le courage possible et un prompt rétablissement. Bises, Coumarine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci chère Pivoine!
      se faire plaisir (en écrivant un blog) et en même temps vouloir être impeccable (je ne supporte pas laisser une faute d'orthographe par ex....!!
      Bises à toi!

      Supprimer
    2. Ah bah ! Ce ne sont pas des fautes d'orthographe, mais de frappe o:)))

      j'aime beaucoup le commentaire de Goût des Autres o:)))

      Supprimer
    3. Ceci dit, je te comprends très bien... J'espère que tu trouveras le chemin qui te convient.

      (Pivoine)

      Supprimer
    4. oui moi aussi!
      il est familier de ce genre de coups de pied gentils!!
      j'adore!

      Supprimer
  8. De toute façon la perfection n'existe pas. Alors ?
    Perfection ou spontanéité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. spontanéité... oui... cela me plait assez!

      Supprimer
  9. "C'est quand même con que à mon âge respectable, je sois redevenue aussi soucieuse de ne pas déplaire! "

    Tu peux te laisser aller, tu ne te présentes pas à une élection !
    Et si tu tentes la page de littérature parfaite, celle dont la forme est parfaite et dont le fond ne fâche personne, laisse tomber.
    Il n'y a que les lauréats de Normale Sup qui écrivent les discours des présidents ou des premiers ministres qui savent faire.
    Et encore, pas tous...
    Alors lâche toi.
    Et prends ta bagnole pour aller acheter le pain.
    Du moment que tu n'écrases pas un môme (un vieux t'as le droit, c'est bon pour l'équilibre des caisses de retraite...), au pire tu vas casser un clignotant ou rayer une aile, ça ne te coûtera qu'un peu de sous mais au moins tu seras de retour dans la vraie vie, tu te seras lancée !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. me lâcher, le Gout? ce n'est pas du tout dans mon tempérament!
      Je t'écrirai quand j'aurai osé (re)conduire:tu seras le 1r au courant!Tu le mérites bien!!
      allez, bises aussi

      Supprimer
  10. T'inquiète pas trop à propos du jugement…
    Tu as suffisamment d'expérience pour savoir que tout le monde juge tout le temps tout le monde.
    Et encore plus ceux qui ont de l'importance pour nous ( enfin, c'est toujours nous qui croyons que nous avons cette importance…)
    Tiens, et si tu nous écrivais un bon gros tissu de conneries… Qu'on rigole un peu !
    Un peu comme je fais parfois sur mon blog, histoire de déconner à donf !!
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. déconner à donf... pourquoi pas?
      j'essaierai!

      Supprimer
  11. Ah! Coumarine , la perfectionniste ! Mais on est tous quelque part perfectionniste et on ne regarde que ce que pense l'autre, la peur de ne pas plaire nous étreint le coeur; Il faut dire notre conditionnement depuis notre enfance, nous a trop poussé à un résultat parfait, à être toujours le meilleur. Et bien, ça a fini de nous coller à la peau,et on continue à porter notre croix. je crois que j'ai balancé la mienne et je m'en porte bien. Et ben je croise les doigts ! Bisous Coumarine et belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est une conditionnement qui nous a pétri depuis l'enfance, et dont il est difficile de se départir!

      Supprimer
  12. Encore une fois je vais faire le parallèle avec la photo. Là aussi je suis perfectionniste, je jette de plus en plus et j'en poste de moins en moins. Mais un jour pour m'amuser j'ai fait un post uniquement avec des photos ratées à mes yeux, et elles ont plu au moins autant que les réussies !
    Alors tu vois, tu peux poster aussi les "essais ratés" (à tes yeux). ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah Pastelle, j'ignorais ça de ta part...toi! perfectionniste!
      Mais ce que nous raconte après ,me fait sourire...
      Oui! pourquoi ne pas essayer?

      Supprimer
  13. Peur de conduire, fragilité, je comprends très bien; mais peur de ne pas écrire parfait?
    S'écrire, soi, telle qu'en soi-même, c'est l'essentiel...

    RépondreSupprimer
  14. Penses-tu que la perfection soit amusante, intéressante ? Je suis sûre que non. Laisse libre cours à tes mots, laisse les se poser comme bon leur semble, c'est comme cela qu'on les aime, Coumarine ! :-)
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails