samedi 10 mai 2014

De toutes façons

En guise de clin d'oeil, à la personne qui m'a parlé hier d'un de mes tics d'écriture : usage abondant  de point de suspension et de points d'exclamation
Finalement c'est pas mal sans rien du tout, non?
et parfaitement compréhensible, enfin pour moi..
Evidemment, tout un livre comme ça, faut reprendre sa respiration, et lire intelligemment, en anticipant les mots
Allez, courage, vous y arriverez


de toutes façons faudra bien mourir un jour sur la route dans son lit par accident par maladie on n'a pas le choix si on a juste le droit de décider de se supprimer tout seul comme un grand ou comme un con
de toutes façons même si on croit le décider on n'a pas le choix parce que de toutes façons ça se termine pour tous de la même manière la mort et hop dans un cercueil et hop dans la terre ou dans le feu
de toutes façons dans cent ans y aura plus personne de maintenant toutes des nouvelles têtes peut-être juste les bébés nés ces jours-ci à condition qu'ils vivent cent ans comique de se dire que la terre continuera de tourner les gens de se disputer de faire l'amour de bouffer de déféquer de travailler de rire et que nous les gens de maintenant on sera plus que de la poussière revenue à la terre.
A moins que la terre n'existe plus ce serait bien possible après tout on en parle tous les jours dans les livres les journaux la télé partout quoi
et toutes nos haines et nos angoisses et nos chagrins et nos colères et nos joies aussi tout sera oublié depuis très très longtemps nul ne s'en souviendra ce sera comme si rien n'avait existé
allez les gens c'est un peu con de se prendre comme ça au sérieux non

44 commentaires:

  1. Beaucoup de poètes écrivent sans ponctuation, après tout. (Celle d'Apollinaire était si fantaisiste qu'elle a été ôtée parait-il...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! tu m'apprends quelque chose! ;-))

      Supprimer
    2. Quand on fait des études de lettres on apprend plein de trucs futiles, qui finissent toujours par intéresser quelqu'un un jour ;) J'avoue qu'au delà de la ponctuation, il y a aussi le caractère intime de chacun face aux mots, des éfinition nimbée de souvenir et de vécu qui font que même avec la virgule au bon endroit on entend pas toujours ce que l'autre voudraient dire et c'est ce qui e fascine le plus, ce que l'on prend ou perçoit, ça me parait de plus plus intéressant, ça ouvre la porte à de merveilleux quiproquos et non-sens que j'adore, faut dire ;)

      Supprimer
    3. Oups, désolées pour les oublis de lettres à droite à gauche ;)

      Supprimer
  2. Ceci dit, cette personne a raison. J'ai relu hier un de mes textes... il y a en effet beaucoup de cette ponctuation qui finit par interférer, par affaiblir la densité d'un texte.

    RépondreSupprimer
  3. Oups, mon commentaire n'apparaît pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il semble que les commentaires apparaissent avec un peu de retard...
      ;-))

      Supprimer
  4. C'est vrai, c'est un joli exercice de style, j'ai juste été obligée de lire deux fois ton texte. Une fois pour m'amuser de ta pontuationectomie, et une deuxième fois pour m'imprégner de la force de ton texte qui est magnifique et très interpellant.
    Pour ce qui est de la ponctuation, à part dans quelques poèmes de forme libre, c'est un peu un parti pris moderne que d'écrire ainsi, au mépris des règles que l'on apprend à l'école. C'est d'ailleurs ainsi qu'écrivent les enfants, de manière spontanée, et je ne sais pas si tu as une idée de la montagne que représentent trente rédactions écrites comme ça, sans aucune ponctuation. C'est un pensum indigeste, d'autant que la syntaxe et l'orthographe ne sont pas parfaites non plus, comme tu peux l'imaginer.
    Pour ce qui est du fond de ton billet, tu as parfaitement raison, et du coup, se battre pour que les élèves écrivent correctement devient également une prise de tête parfaitement inutile au regard de l'absurdité de la vie. Comme dit Cioran " quand je regarde l'immensité de l'univers et le mystère de notre vie sur terre, je n'ai même plus envie de me laver les dents..."
    Mais heureusement, l'angoisse métaphysique ne dure qu' un temps, et après-demain, je vais reprendre le boulot et réapprendre a mes élèves a tenir un stylo.
    Je t'embrasse fort ma douce Coumarine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Célestine, il y a une espèce de mode d'écrire sans ponctuation, ce qui retarde d'autant plus la compréhension!!

      Tu écris:
      "une prise de tête parfaitement inutile au regard de l'absurdité de la vie."
      Absurdité de la vie, non, je ne pense pas qu'elle soit "absurde"!
      Mais que les prises de tête soient absurdes et de lamentables pertes de temps et d'énergie, oui, là je te rejoins!!
      Bonne reprise scolaire, chère Célestine (amusant les vacances de printemps en Belgique sont passées depuis 15 jours!
      T'embrasse aussi la Miss

      Supprimer
  5. Magnifique Nicole !... n'est-ce pas ???... :)

    PS : Tiens, je t'en rajoute quelques-uns pour tes réserves : ???...???...???...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! merci Jean-Philippe
      (mais j'ai été convertie à me restreindre...
      Les mots m'apparaissent plus denses

      Supprimer
  6. j'aime bien ce texte! le fond et la forme lui va très bien forcement! ;)

    RépondreSupprimer
  7. J'utilise beaucoup les points d'exclamation et de suspension !!!! .... La ponctuation permet d’organiser et de présenter un texte, d’une part, et de faciliter la compréhension du texte, d’autre part.
    N'est-ce-pas Coumarine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben voilà une opinion sensiblement différente
      Au fond c'est chacun son truc!
      Merci!

      Supprimer
  8. "et toutes nos haines et nos angoisses et nos chagrins et nos colères et nos joies aussi tout sera oublié depuis très très longtemps nul ne s'en souviendra ce sera comme si rien n'avait existé"
    je crains de ne pas être complètement d'accord nos haines nos chagrins continueront peut être à empoisonner nos arrière petits enfants
    je n'aime pas du tout l'effort d'écrire sans ponctuation la pensée y perd en nuances alors j'arrête
    bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui évidemment tu n'as pas tort
      la psychogénéalogie nous en a appris bcp sur le poids de nos sentiments, secrets cachés auprès de nos enfants et même bien plus loin...
      C'est même un peu effrayant
      Il faudrait que nous nous nettoyions de tour cela de notre vivant!
      Merci d'avoir commenté sur le fond de ce billet!

      Supprimer
  9. allez les gens c'est un peu con de se prendre comme ça au sérieux non
    con je ne sais pas mais ça demande une conscience éclairée pour ne pas se laisser prendre pourtant cela nous éviterait bien des malentendus des faux pas des problèmes écrire sans ponctuation ce n'est pas si facile j' aime la ponctuation pour moi ce sont des mots surtout ! ? ... maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "con je ne sais pas mais ça demande une conscience éclairée pour ne pas se laisser prendre pourtant cela nous éviterait bien des malentendus des faux pas des problèmes"

      Bien d'accord avec toi, Maty!

      Supprimer
  10. La Vie est faite d'exclamations, d'interrogations, de pauses, de respiration...

    Le choix de l'absence de ponctuation me paraît donc tout à fait judicieux pour le thème choisi. D'ailleurs, un unique point, final, s'y est subtilement glissé.

    Moi j'y aurais mis cependant quelques points de suspension car nul ne sait ce qui advient après...

    Le suspense de la Vie, avec la mort en suspension... cette épée de Damoclès qui permet aussi parfois de mener le combat envers et contre tout.

    Bonne journée Coumarine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Cathy, nul ne sait ce qui adviendra dans la minute suivante...
      Tu remarques que je mets des points de suspension... je peux pas m'en empêcher!!
      Je t'embrasse Cathy

      Supprimer
  11. C'est en lisant les nouvelles d' Annie Saumont que j'ai découvert la liberté que l'on pouvait prendre avec la ponctuation! J'essaie moi-même de ne pas en abuser, parce que j'aime la sobriété mais je sais aussi qu'une virgule bien placée est indispensable pour donner au lecteur le temps de respirer. Finalement, tout est affaire de mesure, ni trop, ni trop peu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles d'Annie Saumont
      avec son écriture qui sort de l'ordinaire...
      De l'art de ne pas exagérer... tout est affaire de mesure, non pas pour plaire à tout le monde, mais pour maintenir un équilibre, somme toute adulte

      Supprimer
  12. J'ai réussi à lire ton super billet jusqu'au bout, mais... Pouf ! Pouf ! J'ai manqué d'air par moments ! Sans doute ma pointe d'asthme... T'as raison, marraine soleil, qu'est-ce qu'on est doué pour se gâcher la vie avec des broutilles. On aurait tout à gagner à respirer à pleins poumons jusqu'au point final. Ben, il est où le point ? Ah, ce serait pas lui là dans cette chouette illustration ?
    Et si un point final c'était, peut-être, le début d'autre chose... Un tout petit point, comme par exemple, une nouvelle planète à découvrir, un autre monde... Ou un nouveau départ, ou un éternel recommencement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hoho! tu as réussi à lire le billet jusqu'au bout?
      Bravo! filleule ;-))
      Il faut juste croire qu'un point n'est jamais final, mais le début d'autre chose comme tu le dis si bien!

      Supprimer
  13. Personellement j'aime bien la ponctuatin et j'utilise très facilement les points de ....

    Perso j'ai eu du mal à lire ton texte. Suis un peu (beaucoup) myope + presbyte... Il me faut de l'air entre les mots.

    Je vis qu'avec Nicole tu as échangé sur la psychogénéalogie..
    Et bien ce la fait partie de mon chemin de guérison depuis 3 ans... et j'ai déjà bien nettoyé avec cet outil formidable.

    Bon dimanche après-midi

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! la psychogénéalogie, oui, est un outil de prospection imparable sur les attaches du passé!
      Je t'embrasse aussi

      Supprimer
  14. c'est tout à fait mon sentiment, Coumarine!
    (je crois que moi aussi j'abuse des points de suspension... et puis des émoticones, aussi ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben sur les blogs... heureusement parfois qu'il y a les emoticons, pour tempérer les propos!
      Ils sont chouettes les emoticons!

      Supprimer
  15. J'ai moi aussi une certaine tendance aux points d'exclamation et de suspension...Depuis qu'on m'en a fait la remarque, j'y veille (surtout pour les textes professionnels, mais pas que), et je pense que mes textes y gagnent en sobriété.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui voilà c'est ça, les textes gagnent en sobriété et en profondeur!

      Supprimer
  16. Et pourtant... la ponctuation est parfois bien utile. Jugez-en :
    Venez manger, les enfants !
    Venez manger les enfants !

    Bon appétit :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les virgules et les points sont vraiment nécessaires.
      Les points d'exclamation et les points de suspension dont je me suis rendu compte que j'abusais... beaucoup moins.

      Supprimer
  17. Je connais un personne qui abuse des !!!!! à toutes les lignes. Heureusement elle n'écrit pas! Déjà que c'est un calvaire de la lire. Je triche, j'use pas mal du retour à la ligne pour donner du rythme à mes textes. La ponctuation c'est tout un art et c'est surtout comme on le "sent". J'ai écrit un ou deux textes en minimisant la ponctuation mais c'était pour amplifier le sentiment de rage que je voulais faire passer, sans la petite "barrière de la virgule les mots tombaient plus drus, sans laisser le lecteur souffler. Ceci dit l'écrivant est roi en sa demeure d'écriture. Fais comme tu le sens. Tenter de plaire c'est folie. bise et bonne journée Coumie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est exact, parfois c'est réellement difficile de lire et de comprendre un texte farci de !!!!!
      Mais tu fais une remarque intéressante: user du retour à la ligne.
      Parfois on est en face d'un boudin synthétique qui nous donne bien du fil à retordre
      Je crois aussi qu'on peut toujours améliorer son écriture: il faut pouvoir écouter les remarques avisées des autres
      Merci pour ton commentaire

      Supprimer
  18. "Déjà que c'est un calvaire de la lire." Je voulais parler de ses commentaires évidemment. ^^

    RépondreSupprimer
  19. Moi j'aime bien les points d'exclamation. Je les utilise souvent car je trouve qu'ils apportent de l'animation. J'aime aussi les points de suspension et d'interrogation. Tout est question de dosage. Une écriture sans ponctuation, c'est comme un ciel sans soleil !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  20. Moi j'aimerais mourir debout et bien vivante pour passer sur l'autre rive qui je l'espère me réserve d'aussi bonnes surprises que celles que je peux vivre tous les jours maintenant je veux croire que la vie continue sans doute sous une autre forme peut-être bien que oui peut-être bien que non parce que je crois que la vie c'est la plus belle création et que ce n'est pas possible qu'elle puisse s'arrêter ainsi comme çà bêtement une fois pour toute Dieu s'ennuyerait trop sans nous et toute sa création donc j'en profite et compte toujours bien en profiter de la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. décidément chère Charlotte...j'admire ton optimisme
      Tu me fais sourire en disant que Dieu s’ennuierait trop sans nous... ;-))

      Supprimer
  21. Tu n'as pu t'empecher de mettre un point tout de meme..
    hahahaha ! desolée j'ai pas tous les accents sur mon clavier qwerty.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah!!! Josie!!! super contente de te revoir ici...

      Supprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails