jeudi 21 février 2013

Le dehors- le dedans

Que se passe-t-il sur Blogger?
Venant ici voir ce qui se passe, je me vois envahie d'un nombre dérangeant de commentaires-spams en Anglais, publiés heureusement sur d'anciens billets
Pour l'instant ils sont vraiment nombreux!!

J'ai beau les marquer comme spams, ils s'obstinent et reviennent

Où se trouve le bureau des réclamations?
Je vais finir par fuir complètement cet espace auquel je tiens pourtant

Lu hier cette hrase, avec intérêt:
"Quand j'écris, qui écrit? D'où me vient l'inspiration, du dedans ou du dehors? Elle vient à moi comme par enchantement  mais elle nécessite que je prenne le temps de l'écouter, et ensuite de la transcrire. Cette parole m'appartient, dans le sens où c'est à moi de lui donner la forme nécessaire pour qu'elle soit intelligible et cohérente  mais elle m'est donnée tel un cadeau que je reçois avec gratitude."  Jean-Yves Leloup, Un art de l'attention

Je me retrouve assez bien dans cette réflexion: il y a le dehors qui me donne des occasions de réflexion, des idées à développer, des sujets sur lesquels écrire... et le dedans qui retient certaines choses et pas d'autres, et qui les anime par une sorte de connivence intérieure, qui les pétrit et les porte à maturité

Pouvoir écouter en moi l'inspiration qui anime mes mots, mes mains qui écrivent, me fait accéder au plus intime de la vie, de ma vie

33 commentaires:

  1. oui, on en revient toujours à cette conclusion, fiction ou pas, nous écrivons (aussi) de l'intime

    RépondreSupprimer
  2. depuis un mois, même invasion sur mon blog avec pour conséquences l'obligation de modérer les commentaires et d'imposer un filtre
    sinon, la cadence avait atteint un faux commentaire à la minute et la saturation menaçait
    dans mon cas, il s'agit de pourriels provenant de Turquie (l'affirmer sur base de preuves n'est nullement agressif de ma part mais simplement objectif et à titre d'information)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le comble c'est que je vois dans mes spams, des commentaires qui y sont passés à la trappe..
      C'est surtout sur un de mes billets que les spams s'agglomèrent
      Je ne sais vraiment pas quoi faire...

      Supprimer
    2. en filtrant au préalable tous les commentaires, tu évites un autre choix que le tien (les vrais ou pseudos spams selon les critères de bloger)
      mais tu auras compris que nos agressions sont dissemblables dans la mesure où "mes" faux commentaires remontent des mois en arrière mais touchent de nombreux billets et à une cadence devenue infernale
      voici quelques semaines, j'ai lancé un SOS sur mon blog pour solliciter conseils et lumières
      sans réponse à ce jour
      pour revenir à ton problème, si un de tes billets est spécialement visé, quelle en serait la cause ? le sujet du billet ? un mot clé ?

      Supprimer
    3. ""mes" faux commentaires remontent des mois en arrière mais touchent de nombreux billets et à une cadence devenue infernale"
      Oui Jea...c'est un peu la même chose
      Ce sont d'anciens billets qui sont spammés, et donc quand je reçois l'avis d'un commentaire ds ma boite mail... je supprime les mails, vite fait, bien fait!
      mais il me faut aussi aller dans "les commentaires" chez moi pour supprimer ces spams
      Pas très agréable
      Je n'ai aucune idée de la cause de ces spams
      Je me souviens très bien de ton SOS pour avoir une aide
      As-tu toujours le problème?

      Supprimer
    4. @ chère Coumarine

      ces pourrisseurs semblent utiliser un automate qui est incapable (?!) de franchir la barrière des mots et chiffres de contrôles, barrière dressée par blogger...
      donc la paix oui, mais au prix désagréable d'imposer la même barrière à tout qui souhaite vraiment commenter sur mon blog

      Supprimer
    5. Tu vois JEA, je n'ai pas l'intention (du moins pour le moment) de modérer mes commentaires
      Je préfère effacer les pourris dans mon espace d'administration
      Bonne nouvelle: je n'en ai eu que trois ce matin!!!

      Supprimer
    6. très bonne nouvelle : tu n'en es pas à un pourri toutes les minutes; au bout de vingt consécutives, j'ai flanché, faute d'envisager de vivre avec mon ordi sur les genoux et de convaincre les cerbères des sous-sols que cet ordi m'est aussi indispensable que leurs CHOP...

      Supprimer
    7. toutes les minutes???
      C'est infernal. J'ai de la chance j'en suis pas là!
      (tu es encore dans les sous-sols;-((???

      Supprimer
  3. Tu devrais peut-être poser la question à Joe Krapov, il a eu un sacré problème du même genre, il a peut-être une solution...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. s'il est sur Blogger, je peux contacter ce blogueur, s'il a résolu le problème...
      Merci Walrus

      Supprimer
  4. "Quand j'écris, qui écrit?"
    Elle me plait bien à moi aussi cette phrase, elle me parle clairement!
    Quand je pense à mon écriture, je me dis que j'écris le monde passé par moi. On écrit avec ce qu'on "est" (notre intimité)et ce qu'on "a" (les apports du monde) et le mélange de tout ça c'est une voix unique. il suffit de l'écouter, ce que tu fais avec tant de bonheur pour nous depuis longtemps :-)

    RépondreSupprimer
  5. Le dehors et le dedans.
    Les deux sans doutes. Il faut que le dedans soit près à écouter le dehors et vis versa.

    RépondreSupprimer
  6. Ah ! j'aime bien la citation de Leloup et les réflexions qu'elle t'inspire, je m'y retrouve tout à fait...merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
  7. les pourriels et les spamerdiques sont une calamité, une infection, une pollution pénible.
    Comme tu as bien exprimé cet aspect de la création ou de l'expression entre intuition et extinction, je pense à une sorte d'échos des vagues du monde qui viennent lécher et résonner/raisonner sur notre bulle créant interférences et inférences et dans des phénomènes stationnaires fixent des limites données à notre compréhension du monde.

    RépondreSupprimer
  8. N'étant pas écrivain, je me contenterai de croire comprendre le fond de ton billet... :o)

    Quant aux spams, ça me dérangerait pas de devoir passer par un système de contrôle pour te permettre de bloguer tranquillou et nous permettre d'échanger de même.

    Bon courage pour le grand ménage !


    ;o)



    RépondreSupprimer
  9. Quelle inspirante réflexion, dans laquelle je me retrouve moi aussi mot pour mot. Je prends cela comme un cadeau... à charge à moi de le faire fleurir.
    Très beau we Coum'

    RépondreSupprimer
  10. Même pollution de mon côté. En effet, ça ressemble à des commentaires automatiques, quelle peste !

    RépondreSupprimer
  11. Idem pour moi. Antiblues m'a dit de les supprimer dans l'espace administratif et pas seulement sur la boite mail...sur mon billet " pluie de météorite" je raconte qu'il m'est arrivé la même chose qu'à Jea.
    Je cois que ça vient de Blogger.

    Sinon, j'aime bien moi aussi la phrase qui a nourri ta réflexion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour être précis, cela a commencé sur la pointe des pieds : des commen-taires bidons espacés et sur des billets très anciens
      blogger les aiguillait vers les spams
      restait à passer l'éponge
      puis la cadence s'est accélérée jusqu'au bombardement de billets récents
      blogger a présenté alors des failles et quelques-uns de ces spams se sont faufilés dans les vrais commentaires
      mais avec des liens pourris dont les lecteurs (masc. gram.) pouvaient être victimes
      on se sent alors une vilaine responsabilité
      d'où le choix de modérer et même de recourir au tralala des mots et chiffres de contrôle
      depuis j'ai tenté une première fois de supprimer ces lourdeurs, dans le quart d'heure qui suivit, les premiers spams pourris tombaient depuis la Turquie...

      Supprimer
    2. j'ai cette chance que jusqu'à maintenant, les spams ne se sont jamais faufilés parmi les vrais commentaires...
      Et donc quand j'arrive ici, je fais le ménage dans mon espace d'administration
      Je suppose que ça finira par s'arrêter??

      Supprimer
  12. J'ai eu le même souci (sur Wordpress) et la seule solution que j'ai trouvée, et qui fonctionne assez bien, c'est de fermer les commentaires sur les billets de plus d'un mois, par exemple. Comme ce sont des robots qui visent tes billets, il reste finalement assez peu de faux commentaires à effacer.
    Et évidemment, j'ai installé la modération pour tous les commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. donc il n'y a pas que Blogger qui est victime de cette invasion...
      Quand à moi, je ne peux pas me résoudre à installer la modération... je jour où les spams envahiront les billets récents... j'y serai sans doute bien obligée ;-((

      Supprimer
  13. Idem pour moi. Mais plutôt que de modérer les commentaires, il suffit (mais c'est pénible pour ceux qui commentent) de mettre la vérification des mots et lettres. J'avais plein de ces spams sur "Un coeur qui bat", blog que je n'alimente plus, j'ai donc mis cette vérification, et depuis, je n'ai plus de spams sur ce blog-ci. Mais comme je ne l'ai pas fait pour mes autres blogs, ceux-ci continuent d'en recevoir. C'est vrai que si cela continue, je saurai obligée de faire la même chose pour tous mes blogs, mais à contre-coeur, car je sais comme c'est pénible et contraignant de recopier tous ces chiffres et lettres... Que faire d'autre ?...
    Bonne soirée, Coumarine. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Françoise, la vérification lettres-chiffres est pénible pour des gens comme moi qui ont des difficultés de vue...
      Je ne veux pas en passer par là...
      J'ai cette chance que mes billets spamés sont anciens, donc je supprime gentiment...
      Merci de me donner ton avis

      Supprimer
    2. Je continuerai de faire comme toi, Coumarine, c'est vrai que de recopier toutes ces lettres et tous ces chiffres est difficile lorsqu'on a un problème de vue, et même lorsqu'on n'en a pas d'ailleurs, alors...
      Belle journée à toi. Je t'embrasse.

      Supprimer
  14. Je ne sais pas si tu as lu le Notre père et La femme innombrable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie-Madeleine...
      Il me semble que tu m'avais déjà cité ces titres de livres de J.Y.Leloup...
      Faudrait que je voie de plus près ce qu'il en est: à priori je devrais aimer ;-))

      Supprimer
  15. Bonjour Coumarine,
    J'aime cette réflexion sur le dehors et le dedans. Je m'y retrouve d'une certaine manière.
    Pour lier ce dehors et ce dedans, j'apprécie aussi celle de Jung qui dit," Ce que l'on ne veut pas voir de soi-même arrive de l'extérieur comme un destin" .
    L'extérieur nous renseigne semble-t-il sur l'intérieur. Ce serait tout un débat, toute une expérience peut-être!
    Ces idées de l'intérieur, je les classe dans l'image suivante. celle du co-locataire.
    Je est, mais dans l'attention portée, il n'est pas seul.
    Est-ce une idée acceptable pour un ego fort. là aussi, il y a du débat.
    Cordialement
    Ale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Ale... ce que tu écris là demande réflexion et sans doute un vrai débat
      Je relève cette phrase de Jung que tu cites:
      "Ce que l'on ne veut pas voir de soi-même arrive de l'extérieur comme un destin" .

      Merci de ta visite

      Supprimer
  16. Bonjour Coumarine, toujours heureuse de te lire.

    Il y a quelques semaines, j'ai écrit un poème sur ce thème tant ce que je relisais me paraissait étranger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi Agnès je suis heureuse de te lire...

      Supprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails