jeudi 23 février 2012

incompatibilité...peut-être...

Elle se calfeutre dans le moelleux tendre de son peignoir
Sa tasse de thé rêve sur le bureau à ses côtés, qu'elle boit à petites gorgées bienfaisantes. Elle guette et savoure la lente descente du breuvage qui hélas refroidit bien trop vite
Alors elle abandonne le reste du thé à mi chemin du bol, dommage!

Elle dresse un bilan sévère des jours précédents: elle a le choix entre se mettre en colère, se décourager, abandonner le combat ou, mais oui, se réjouir des tous petits bonheurs
Genre savourer le pamplemousse rose quotidien, ou le petit carré de chocolat noir de très noir sans sucre ajouté

Mais voilà que quelqu'un la met en garde contre les méfaits du pamplemousse, conjugués aux médicaments qu'elle prend...
S'il vous plait, ne lui dites pas qu'elle doit AUSSI renoncer aux pamplemousses tant aimés, qu'elle prend en toute innocence, compte tenu n'est-ce pas, des bonnes vitamines de ce fruit?

Elle en parlera mardi prochain au médecin qui s'occupe de doser correctement ses médicaments. Elle lui fait confiance, totale confiance, ce médecin de médecine interne l'a déjà tirée d'un mauvais pas.
Les pamplemousses d'ici là dormiront dans leur panier, ou alors, un de ses enfants passant par là les kidnappera avec son assentiment et un brin d'envie




32 commentaires:

  1. "MEDISITE : devenez acteur de votre santé :"

    - "Sous sa peau épaisse, le pamplemousse cache des trésors de vertus santé. Aliment minceur, antidiabète, il aurait des atouts anticholestérol, anti-infectieux, et même anticancer. Il améliorerait aussi la circulation et serait bénéfique pour le cœur…"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui JEA, mais il y a un médicament que je prends qui semble-t-il, serait absolument incompatible avec le pamplemousse
      Mais le médecin ne m'a avertie de rien!donc il ne doit pas y avoir de problème, à priori

      J'ai tout de même contrôlé le fait sur G.oogle
      Et ...en effet
      Donc je supprime pour l'instant et j'attends la visite de contrôle qui sans aucun doute me rendra la permission de ce fruit bienfaisant et si savoureux (à mon avis!)

      Supprimer
  2. Cette interaction est connue, particulièrement pour les béta bloquants, quelques antibiotiques et la ciclosporine (un anti rejet ou immunosuppresseur qu'on associe parfois à la cortisone dans le traitement des maladies auto-immunes).
    Mais ça m'épate, la chose étant connue et le pamplemousse largement répandu, que ton médecin ne t'aies pas mise en garde si c'était le cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voilà c'est ça Walrus
      Je prends un immunosuppresseur associé à la cortisone
      Mais il se peut que la"marque" de l'immunosuppresseur que je prends n'est pas concernée par l'interaction pamplemousse
      Si c'est le cas (et je le crois) le médecin a raison de ne pas me mettre en garde, inutile de ne me donner des peurs inutiles
      J'en ai déjà assez...;-)))

      Supprimer
  3. Elle... Une manière toute subtile de parler de soi sans en parler vraiment tout en en parlant malgré tout ;)
    Douces pensées d'une autre fan du pamplemousse :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. écrire en "elle", est une manière de se distancer
      Hier en discutant au tél avec qqun qui écrit aussi, elle m'a rappelé que ce serait une bonne idée pour ne pas donner toujours l'impression de parler de soi

      Supprimer
  4. Moi aussi, j'adore les pamplemousses et tu me donnes envie d'aller en savourer un.
    Si par hasard, tu ne peux plus en manger, n'hésite pas à découvrir ou re-découvrir d'autres fruits. En ce moment mon primeur a des mangues (oui je sais que les mangues elles viennent de très loin et que l'avion ça fait plein de CO2. Mais là je ne culpabilise pas parce que les mangues en Lorraine ou en même en Belgique, ça n'existe pas!) qui arrivent par avion et sont à maturité!!! Waouh, je me régale. Rien à voir avec les mangues d'hypermarché sans goût. Et puis il me reste quelques pommes de réserve d'un verger de Meuse cueillies cet automne. Elles sont déliceuses cuites (pommes au four, tartes, compotes ou charlottes). Et les jus d'orange pressées maison pour le goûter. Et aussi de bonnes grandes bananes bien mûres, bien douces. Hier soir, mon mari m'a même flambée au rhum blanc et sucre dans une poële une vieille banane à la peau toute noire que je ne pensais même plus manger. Un vrai délice! Tu vois, les fruits sont généreux et tellement variés. Et bientôt tu pourras re-manger tout ce que tu veux. Encore une fois, appelle Mme Patience à ton chevet. Je t'embrasse Coumarine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohhhhhhhhh merci pour toutes ces bonnes idées!
      J'ai justement dans mon panier de fruits deux bananes que j'OUBLIE de manger
      Attends, elles zont qu'à bien se tenir!!! ;-))

      Supprimer
  5. tu as raison , il faut demander l'avis à ton médecin , et lui faire confiance
    Comme je comprends que ces petites saveurs quotidiennes contribuent vraiment à ton bien être
    Dis , y'a pas de contre-indication pour le chocolat au moins ? ce serait cruel ça
    Prend soin de toi , et garde le cap Coumarine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est du chocolat noir de noir pour les diabétiques (que je ne suis pas, ouf)mais interdiction de manger du sucre ajouté)
      Ben finalement,il est bon!!! enfin, pas trop mauvais!
      ;-)))

      Supprimer
  6. Bon on va se le tenir pour dit si ce n'est pas compatible avec le béta bloquant je ferai attention!!!
    Merci coumarine de cette façon singulière et graciese d'évoquer les contraintes inhérentes à certains traitement, ca semble léger uniquement en apparence.
    je te souhaite plein de bonnes choses, des interventions courtes de ma part, sans jeux de mots et concises autant que claires.
    Je viens de rentrer chez moi après deux mois et c'est loin d'être idyllique, peut être t'écrirais en en privé sur tu le souhaites.
    GROSES BISES

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon retour chez toi alors...que tout se passe bien!

      Supprimer
  7. Entretemps, je te souhaite de savourer de délicieuses tasses de thé avec un carré de chocolat. C'est ce que je viens de m'offrir après le repas.
    Bises et belle soirée, chère Coumarine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. miam le chocolat...
      Belle soirée à toi aussi Naline

      Supprimer
  8. Oh voila un joli billet tout en douceurs,un billet qui parle de thé qui rêve, de pamplemousse et de chocolat...Je reconnais la Coumarine gourmande et amoureuse des bonnes choses.J'espère de tout coeur que tu ne devras pas renoncer à ce fruit si délicieux.
    J' t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou madame Célestine...!
      oui je savoure d'autant plus que tant de (bonnes) choses me sont interdites
      J't'embrasse aussi, fort!

      Supprimer
  9. Oui, Coumarine, tant que tu ne sais pas quelle réaction il peut y avoir, il est sage de t'abstenir de pamplemousse en attendant de voir ton médecin. Je trouve que "les p'tits bonheurs" a tout plein de bonnes idées, je les prends d'ailleurs aussi pour moi (sourire).
    Et puis, parler de soi en disant "elle" est une très bonne idée aussi, je l'utilise régulièrement pour parler de moi, sans que cela se sache :-)
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  10. e vais avoir besoin de votre soutien moral à tous, ceux qui arpentent ces lieux de providence; je suis au plus bat et défait
    le processus de guérion est en panne pour le moment, je suis chez moi après avoir été renvoyé de la clinique où j'étais, pourtant je ne suis pas un monstre mais j'ai déplu et on m'a sanctionné par les libertés que je prenais, devenu incontrôlable et trop puissant à leur gout on m'a rogné les ailes et renvoyé à ma condition d'infirme en me prétendant maboul! ; je peux témoigner que je suis vif et sain de corps et d'esprit mais pas assez sain sans doute et pas un saint puisqu'on m'a diabolisé et bouc émissarisé!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu trouves qqun (un pro)qui peut t'aider
      Je ne peux rien pour toi;-((

      Supprimer
    2. désolé de m'être laissé aller, cela ne se reproduira plus!

      Supprimer
  11. "se réjouir des tous petits bonheurs"
    Oui, c'est une option toujours ouverte... C'est également ce que j'ai choisi de faire pendant cette période qui, depuis 3 mois, est difficile pour moi. Ces petits bonheurs, je les glane au fil de la journée et le soir j'en inscris trois sur mon cahier.
    Souvent, je me rends compte que je pourrais même en inscrire plus, tellement il y a de petits bonheurs quand on sait y prêter attention : coup de fil d'une amie, aide reçue, doux ciel rose d'hiver, marcher par un temps radieux, savourer quelque chose de bon, boire un thé bien chaud alors que le temps est maussade dehors, remarquer quelques bourgeons qui préparent le printemps, faire une rencontre sympathique, recevoir une photo de mes petits-fils... oui la liste est longue et semble s'allonger encore lorsqu'on y est attentif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime BCP tous les petits bonheurs que tu cites....

      Supprimer
  12. Si c'est possible , je serais intéressée de savoir ce que le médecin t'aura dit au sujet pamplemousse/médicaments . Comme toi , je raffole du pamplemousse et chaque matin est un moment de fête ! Mais le matin , j'ai des médicaments à prendre aussi . Peut-être qu'il suffit de distancer la prise de médicaments ? Bonne journée et " tout de bon" pour toi .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut t'informer toi-même
      Chaque cas est différent
      Bon WE

      Supprimer
  13. Coucou Coumarine,
    J'aurais fait comme toi! "Dans le doute , abstiens-toi" dit le sage :)) tu n'en savoureras que mieux le prochain pamplemousse !
    En attendant , ferme le tiroir , n'y pense plus, ne t'inquiète plus.

    J'aime énormément ton texte! Plein de poésie.... Très beau!
    Continue:))
    Je t'embrasse fort.
    Clémentine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux pas résister à l'envie de t'embrasse FORT

      Supprimer
  14. Bonsoir Coumarine,
    Merci pour ce texte à la troisième personne. Tu le sais j'aime par-dessus tout cette distance que l'on peut ainsi trouver avec soi. Je trouve que cela te va trop bien de prendre ainsi de l'air, de l'espace, de te dégager d'aujourd'hui tout en gardant le contrôle.
    Bon Week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacques, comme répondu à Myz, je parlerai de l'usage de la troisième personne (en tant que JE) dans un prochain billet!

      Supprimer
  15. Et un petit coup de fil au médecin, ou un texto, ou quoi que ce soit d'autre, juste pour savoir si ton immunosuppresseur est pamplemousso-compatible ou non? Ça ne lui prendrait pas beaucoup de temps, ça, à ton médecin, et si c'est compatible, hop, orgie de pamplemousse ! Sinon, surcroît de stoïcisme (soupir)...
    Autre piste : te faire lire la notice du médicament incriminé par un proche qui a la chance d'avoir une bonne vue, lui (et de posséder une loupe - voire un microscope - tant les dites notices sont rédigées en caractères minuscules, z'ont dû les inventer exprès pour la circonstance, ces caractères-là, par pur sadisme, c'est pas possible, ça...)
    Les incompatibilités sont mentionnées.
    A moins que tu préfères te laisser une plage de doute jusqu'à mardi... C'est toi qui sais ce qui est le mieux pour toi.
    Et oui, heureusement, il y a une gamme impressionnante de fruits qui peuvent te procurer de petits plaisirs, variés autant que délectables.
    PS : Pour les preneurs de bêtabloquants : ils ne sont pas tous incompatibles avec le pamplemousse. A vérifier, donc...

    PSPS : J'aime beaucoup aussi l'utilisation de la troisième personne dans l'écriture de l'intime. Par un effet paradoxal que je ne m'explique pas, cette distance induit parfois chez moi un petit "plus" d'émotion. Et de complicité pudique. Merci donc pour cette "cerise sur le pamplemousse", compatible avec la totalité de mes médicaments et à consommer sans modération aucune ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai déjà été rassurée par ma fille...
      Donc POUR MOI aucun problème
      Mais chaque cas est différent, que ceux qui se sentent concernés prennent leurs renseignements
      Merci MyZ

      Je perlerai de l'usage de la troisième personne dans un prochain billet: cela me tient à coeur

      Supprimer
  16. Sous son air sympa il cacherait donc certains effets indésirables, à suivre!

    RépondreSupprimer
  17. je me suis toujours méfié du fruit car quand on le mange à la cuillère le jus qui saute est acide et pique les yeux
    mais sinon il y a les jus déjà pressés et c'est plus rapide mais on n'a pas le contact avec le grain de sa peau et puis extraire les quartiers des alvéoles est un plaisir en soi; les effets secondaires mériteraient d'être bien documentés!
    j'espère que tu pourras vite reprendre ta dégustation coumarine , patience et les nouvelles te le dirons

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails