vendredi 10 août 2018

comme un bonbon collant, beurk

un petit mot de rien du tout
un petit mot se cache dans ma poche
(ou peut-être dans mon sac)
(ou peut-être en dessous de mon lit)
tout penaud de ne pas être trouvé
mais qu'est-ce qu'il fait là, dis-moi?
il devrait sortir au grand jour
s'échapper de son silence fatigué
Il est grand temps, les mots finissent pas fondre
au fond des poches
comme des bonbons collants beurk
attends, tu ne perds rien pour attendre
m'a chuchoté aujourd'hui l'arbre majestueux
que je suis allée consulter (gratuitement, il est grand prince):
demain il a dit avec un grand sourire d'automne
il fera beau, c'est plus que certain
la météo ne ment jamais
(enfin presque jamais)
et le petit mot se risquera au dehors
zut j'ai pensé:
pourvu qu'il ne se noie pas
dans l'étang, mangé,
comme une miette de pain
par les canards voraces
on verra, on verra...
on espère plutôt...

6 commentaires:

  1. comme c'est joli, Coumarine!
    j'ai l'impression de te redécouvrir, c'est si différent :-)
    bonne soirée, bon week-end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Adrienne pour ce petit mot-courage!

      Supprimer
  2. Ils vont revenir les mots, ils sont en vacances mais courtes j'espère.

    RépondreSupprimer
  3. C'est toujours une certaine joie que retrouver ce style de ton écriture si singulier.
    Au temps où j'étais encore idiot, (qui a osé dire que je le suis toujours…) je cherchais à comprendre — mais vraiment à comprendre — enfin je veux dire vraiment — ce que chaque ligne voulait bien signifier et quels étaient les messages philosophiquement essentiels et spirituellement indispensables qui ne manquaient pas de se cacher au cœur de ce texte.

    J'ai appris (et tu n'y es pas pour rien) à me laisser faire par tes poèmes spontanés, à les lire, les relire, non pas pour comprendre, mais pour les laisser pénétrer en moi le plus loin possible.
    En réalité, c'est magique… c'est vrai qu'il y a plein de choses à y recevoir. Tout autre chose que ce que ma cervelle recherchait en vain.
    Alors, merci pour ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ton commentaire, cher Alain est important pour moi: non, il n'y a pas qu'une explication rationnelle et logique, une explication intelligente à mes mots quand je me mets à écrire comme ça..parfois il n'y a aucune explication d'ailleurs!
      Car moi, je me LAISSE écrire comme ça vient, sans réfléchir, je laisse venir les mots qui viennent s'ordonner (ou pas d'ailleurs...)
      La plupart du temps je suis moi-même étonnée de ce que j'ai écris, et je le "comprends" parfois bien après...
      Et oui c'est magique, c'est comme si une petite voix me donnait des clefs de compréhension de mon plus intime. Il me faut juste OSER donner à lire ces petits textes sachant qu'ils iront au devant de l'incompréhension des lectuers
      Merci pour ton commentaire qui m'encourage en cette période où je reprends peu à peu l'écriture

      Supprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails