mardi 8 novembre 2016

vivre dans le chaos

Le monde n'est plus le monde...
il est chaos, ou vide infini!
ce qui faisait lieux, frontières, paysages s'est estompé
Tout ce qui les occupe tant, les pressés, les soucieux, les triomphants, les surs d'eux, les avides, tout paraît vain, inutile, dépassé, dérisoire!
Vanité des Vanités
ce n'est pas du tout le soulagement triomphant de se savoir débarrassé des maîtres, des interdits, des permissions: non! c'est un passage dur, difficile, dangereux, c'est un bord de précipice.

Pas le choix. il va falloir m'habituer à vivre dans le chaos
ou dans le vide
... en y dessinant un chemin étroit,  un chemin de "pas après pas", insupportablement lents...

,

23 commentaires:

  1. Pas le choix, tu l'as dit Coumarine, mais nous serons là, avec toi, pour t'aider sur ce chemin.
    Avec toute mon amitié, je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  2. La vie se moque bien de l'absurdité du monde...

    RépondreSupprimer
  3. De tout cœur avec toi, coumarine.
    Ton texte est fort, et exprime de façon magnifique ton désarroi et ta difficulté.
    Je t'embrasse fort
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. " Vivre dans le chaos "... quel beau
    texte. Tu es encore jeune, me semble-t-il . Moi, je suis arrière grand-mère depuis quelques mois. Donc,il me reste
    un tout petit futur. Toutefois, ma maladie neurologique ( depuis 10 ans, environ ) m'apporte des douleurs, surtout nocturnes. Peu à peu je me paralyse au niveau des pieds et des jambes...mais je peux encore peindre et c'est formidable. Tu as l'écriture et je suis certaine que tu vas t'en sortir. Tu es habitée par une immense
    force ( mentale et créative ). Comme moi, tu dois penser que ces foutues maladies n'auront pas notre peau. Nous
    sommes " des résistantes ". Je t'embrasse et je reviendrais te visiter. ELZA

    RépondreSupprimer
  5. " Vivre dans le chaos "... quel beau
    texte. Tu es encore jeune, me semble-t-il . Moi, je suis arrière grand-mère depuis quelques mois. Donc,il me reste
    un tout petit futur. Toutefois, ma maladie neurologique ( depuis 10 ans, environ ) m'apporte des douleurs, surtout nocturnes. Peu à peu je me paralyse au niveau des pieds et des jambes...mais je peux encore peindre et c'est formidable. Tu as l'écriture et je suis certaine que tu vas t'en sortir. Tu es habitée par une immense
    force ( mentale et créative ). Comme moi, tu dois penser que ces foutues maladies n'auront pas notre peau. Nous
    sommes " des résistantes ". Je t'embrasse et je reviendrais te visiter. ELZA

    RépondreSupprimer
  6. Bref, tu es vivante et tu es heureuse d'être en vie.
    Quand on l'a échappé belle, la vie est le bien le plus précieux qu'on ait.
    Il permet de voir les autres vivre.
    Et ça, c'est le plus important.

    RépondreSupprimer
  7. Tu es en vie ! Apprends à l'apprécier malgré son incertitude et ses difficultés. Elle peut être aussi belle, riche, émouvante. Le bonheur est là à portée de la main mais nous ne le voyons pas. Bon courage à toi.

    RépondreSupprimer
  8. Oh, Coumarine, pas à pas, oui, tu vas le dessiner, ce chemin, et ce sera un beau chemin.

    RépondreSupprimer
  9. Aie Aie, je vois que ça souffle fort par ici.
    Il y a souvent beaucoup de colère après les accidents cardiaques.
    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  10. Chaos mais KO, je vois. L'écriture est bien là, belle et criante. La lenteur peut-elle s'apprivoiser ? Pour ma part, je l'expérimente souvent, lorsque j'ai du temps devant moi. Et chaque fois, le temps passe agréablement. Je n'attends plus que ça passe, avec cette pensée de François Cheng à l'esprit
    Nous ne possédons pas la durée, mais nous vivons l’instant, qui est le vrai mode d’être de la beauté.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  11. On peut marcher sur un chemin étroit, au bord du précipice...Tiens bon coumarine !

    RépondreSupprimer
  12. As tu reçu mes mails ?
    Quoi qu'il en soit je t'embrasse et je pense à toi
    Bisous
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non Célestine, je n'ai pas reçu tes mails!
      un se trouvait dans mes spams (mais que faisait-il là??)
      je te réponds dès que je peux...merci!

      Supprimer
  13. Je pense bien à toi, et j'ai d'ailleurs remis sur mon blog un ancien article de 2011 où j'avais parlé de tes livres.

    RépondreSupprimer
  14. Certains disent que la complexité n'est que l'apparence. L'ordre règne à l'intérieur des choses. Le problème est qu'il faut découvrir l'ordre à l'intérieur du chaos apparent!

    RépondreSupprimer
  15. la photo dit tout de ce cheminement...

    RépondreSupprimer
  16. J'espère que tu vas bien, Coumarine. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles dit-on, mais bon, un petit mot de ta part nous rassurerait.
    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble avoir lu un commentaire de Coumarine sur un blog voici quelques jours.

      Supprimer
  17. je te souhaite un très bon Noël Coumarine

    RépondreSupprimer
  18. Très joyeux noël, Coumarine. Je sais qu'il le sera, familial et simple, mais beau.
    je t'embrasse fort
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  19. Je te souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année et une heureuse année 2017.

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails