mardi 1 novembre 2016

un coeur réparé...

Je reviens d'un "agréable" séjour 3 étoiles dans ma clinique préférée!
Hospitalisée d'urgence  eh oui!
Mon coeur a fait des siennes: il ne voulait plus battre comme il faut
Autrement dit, j'ai fait un joli petit infarctus!
euh... comment dire... on a eu chaud ;-)

Quelques jours de soins intensifs et hier, rentrée déjà à la maison
Avec une belle liste de médicaments/pilules bonheurs, qui s'ajoutent à ceux que je prends pour calmer la maladie de Horton qui me poursuit depuis 5 ans déjà.

Grosse émotion, pour ceux qui m'aiment... et pour moi bien sûr. Il faudra envisager de changer des choses (je sais pas trop quoi encore, mais ça s'éclaircira j'en suis sûre!)

Curieusement, je ne me sens pas (trop) accablée: on pourrait dire que le sort s'acharne un peu sur moi, mais non, je me sens paisible et.... remplie de gratitude envers la Vie!
Elle m'a fait ces jours-ci des cadeaux qui ont "soigné" mon coeur malade, plus efficacement que les médicaments que je prends désormais, comme tous les cardiaques

Alors... merci la Vie!

peinture de Kandinsky



44 commentaires:

  1. Oh Coumarine quelle frayeur !tu as le cœur si grand si sensible. Tu es de celles qui ont le cœur battant tellement souvent que celui-ci fait des siennes parfois. Tu nous donnes une grande leçon de vie toi qui continues à l'aimer et à la trouver belle malgré toutes tes épreuves . De tout 💜Avec toi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Tu traverses des moments difficiles qui te secouent un peu trop, mais chaque petit rayon de bonheur que tu reçois aussi, tu lui tends tes bras en ne laissant aucune parcelle se perdre de ce bonheur. Oui Coumarine, une seconde de bonheur vécu est une éternité pour celui ou celle qui le vit profondément en le prenant et en le savourant comme jamis avant.Quelqu'un a dit: Ce n'est pas la longueur du temps vécu qui est important, mais le petit bonheur vécu même en un laps de temps. Tout mon amitié Coumarine. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que le plaisir de t'écrire ma fait faire des erreurs de parcours grammaticales.

      Supprimer
  3. Eh bien voilà qui finit et recommence bien.
    Femme courage c'est toi?Peut-être bien que oui je pense.Allez sois sage et ne fais pas d'imprudence !

    RépondreSupprimer
  4. Bon courage Coumarine, mes bises t'accompagnent !

    RépondreSupprimer
  5. Malgré la frayeur bien légitime que tu as dû éprouver, ta force de vie est incroyable, je t'admire !
    Prends soin de toi, je t'embrasse bien affectueusement.

    RépondreSupprimer
  6. Chère Coumarine, quelle frayeur pour toi, tes proches, et pour nous rétrospectivement ! Joie de savoir que tu vas mieux, et comme Praline, je t'admire ! Bonne soirée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour chère Sel... je suis contente de te revoir...

      Supprimer
  7. Ma chère Coumarine, je te souhaite un bon rétablissement, et je pense très fort à toi. Je t'embrasse très fort également.

    RépondreSupprimer
  8. Je t'envoie mille pensées positives de
    bon rétablissement. Heureusement que nous sommes entre des mains compétentes, car la médecine a fait beaucoup de progrès . Coumarine, ton
    courage et ton approche de la vie est
    une aide formidable. Je t'embrasse avec
    amitié. ELZA

    RépondreSupprimer
  9. Mais comment se fait-il que tu aies des artères bouchées ?
    Au moins une ?
    Je te pensais très raisonnable.
    Quasiment une quaker. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y avait des antécédents familiaux ;-(

      Supprimer
  10. Tu as fait concurrence à la sœur du Goût, elle est réparée et n'a pas changé, dommage pour elle, je te sens beaucoup plus raisonnable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est quoi être raisonnable? je ne sais vraiment pas si je le suis ;-)

      Supprimer
  11. Bon courage, Coumarine, ... mais je suis sûre que vous en avez !
    ...et prompt rétablissement.
    Je vous embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
  12. Je me demande à quoi ça ressemble, quand on fait un infarctus ? Je suppose que tu n'étais pas seule. En tout cas j'ai un ami qui a un stent, il se porte comme un charme. Il a juste un peu levé le pied côté boulot, persuadé que c'était un signe que lui envoyait son corps, qui protestait contre l'excès de stress.
    Prends soin de toi, bises douces.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un infarctus te fait te sentir très mal côté poitrine, côté bras aussi!
      Tu crois que tu vas mourir
      Bon je l'ai fait dans le cabinet du médecin traitant qui m'a illico envoyé à la clinique...
      Le remède absolu: le repos en effet!!

      Supprimer
  13. Lorsque j'étais gosse, face à des situations de ce genre, ou comme on dit parfois… il s'en aurait fallu de peu… ma mère disait de la personne :
    « elle est passée par une belle porte »
    je me demandais bien de quelle porte il pouvait s'agir… aujourd'hui, en te lisant, et je pense aussi à un ami qui lutte en soins intensifs, je vois combien finalement c'est toujours une porte sur « un plus de vie fondamentale ».
    Elle est curieuse quand même notre existence !
    Il est pas con non plus, notre corps, avec ses signaux que l'on n'écoute parfois pas suffisamment…

    Bon rétablissement. Je t'ai à l'œil ! Et le bon !
    Et surtout prends bien soin de toi en toutes circonstances…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu écris: "c'est toujours une porte sur « un plus de vie fondamentale ».
      Je ne sais pas (encore) quel est ce plus de vie, alors que je suis à terre, fracassée contre la porte
      Je suis moins en forme aujourd’hui que le jour où j'ai écrit ce billet: c'est la grande fatigue du coeur qui souffre...
      mais je tache de garder l'"espoir chevillé au corps
      Dans quelque temps ça ira mieux!!

      Supprimer
  14. C'est dingue ça, trois jours sans connexion et mes amies qui ne se paient pas une chute se paient un infarctus !
    J'ai aussi connu une période où mon hôpital favori envisageait de me proposer un abonnement ! Et, paradoxalement, moi aussi à ces moments j'étais plutôt "zen".
    N'en ayant pas (encore) affronté, je ne peux pas te parler de mon infar, mais mon père qui en avait fait un à 56 ans a quand même vécu jusque 89, donc, courage, et tous les espoirs sont permis !
    Je t'embrasse, prends bien soin de l'amie précieuse que tu m'es.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui! en effet, tout est permis!!
      mon espoir ce n'est pas de vivre longtemps, mais de vivre en meilleure forme...
      merci cher Walrus

      Supprimer
  15. De tout coeur avec toi Coumarine, pour redonner de belles couleurs à ton coeur.

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je chercherai des couleurs nouvelles, e je le repeindrai ce satané coeur!!

      Supprimer
  16. Moi même j'ai eu de gros soucis cardiaques( opération à cœur ouvert). Je mesure maintenant l'importance de la vie et vais à l'essentiel. J'espère qu'il en sera pareil pour toi. Bon courage !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups, Daniel, je ne savais pas...mais à te lire, je vois que tu es bien "vivant" et même plus que cela!
      Leçon de vie pour moi! merci

      Supprimer
  17. Oh ben merde alors ! Pas très élégant comme réaction ...je t'envoie toutes mes bonnes ondes prend soin de toi... Tendres bises

    RépondreSupprimer
  18. Oh !
    Quelle stupéfaction
    Heureuse de te lire, de savoir que tu vas mieux et que l'on a pris grand soin de toi.
    Je te souhaite un très bon rétablissement et pense bien fort à toi.

    RépondreSupprimer
  19. Merci la Vie
    et merci à toi pour ton témoignage.
    Je suis heureuse que tu ailles mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le danger est pour l'isntant écarté
      mais j'aimerais tant aller mieux= ma fatigue est immense

      Supprimer
  20. Je pense fort à toi Coumarine. Pour ma part, malgré tout, je ne désespère pas de revenir à une meilleure santé même s'il y a des moments de crise (où il faut augmenter la médication). Novembre est une période difficile pour moi à chaque année et je me demande bien pourquoi ??? Ceci dit je ne me plaindrai certainement pas étant donné ce que toi tu as à traverser. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kéa, merci d'être venue ici
      tu le sais tes commentaires me sont précieux, car tu souffres de la même maladie que moi... (Horton)

      Supprimer
  21. Je viens d'écrire un long commentaire et ton billet a disparu à l'instant où j'ai appuyé sur publier....
    Je suis de tout coeur avec toi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. disons que j'ai eu peur d'écrire de ma fatigue, de mon découragement!
      Surtout par rapport à des gens positifs qui pourraient s'imaginer que je manque de courage, de ressort de vivre
      merci à toi

      Supprimer
    2. oh non, je n'avais pas du tout écrit ça...
      Mon commentaire était plein de compassion et de compréhension...Mais il a disparu, j'aurais dû faire un copié collé...
      Bisous
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. mais je n'en doute pas, Célestine!
      Ceci ne visait personne en particulier: cela parlait de moi et de mes peurs...

      Supprimer
  22. normal de décourager, mais sur la durée tu es très forte Coumarine ! :) Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est comme ça que tu me vois?
      en fait cela me fait plaisir tu sais...

      Supprimer

  23. bon rétablissement, Coumarine.
    Prends soin de toi.

    RépondreSupprimer
  24. Heureuse de te lire à nouveau Coumarine, prends soin de ton petit cœur ..... les nôtres sont avec toi !

    RépondreSupprimer
  25. Eh bien, moi aussi, je vois chez un blogueur que tu as republié et ... Quelle nouvelle ! Mais en effet, je peux témoigner aussi que quelqu'un qui a un infarctus à 60 ans peut vivre jusqu'à 90 ans passés. Mais cela n'est pas une consolation. En tout cas, tu as tous mes encouragements. Prends soin de toi... On est avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en voilà une nouvelle rassurante, Pivoine
      Je vais bien, juste épuisée!
      merci pour ta gentillesse!

      Supprimer
  26. Je lis a contretemps. J'apprends ce coup du coeur, fameux contretemps. Contre tant de vilenies, ton moral d'acier, en fer et contre tout. Bravo!

    RépondreSupprimer
  27. oh! je pensais que tu n'écrivais plus et je suis revenue "voir"....je pense bien à toi, ça me touche bcp, prends soin de toi chère Coumarine

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails