vendredi 26 août 2016

Au revoir...

cela fait un certain temps que je ne publie plus ici qu'au compte gouttes: deux billets par mois, maximum! C'est pas énorme...

Je me sens enfermée dans un lien trop étroit, à ne plus pouvoir écrire comme j'en aurais envie
Soit ici, soit sur mon blog des cents mots...
J'ai donc décidé de quitter ce blog de Coumarine qui m'a donné tant de bonheur, mais qui aujourd'hui, me cause pas mal de souci. J'y suis définitivement en panne, et rien ni personne ne me fera revenir! (sauf de temps en temps pour un billet ou je donnerai de mes nouvelles! On verra!

Je n'efface pas mes petites paroles, je les ai aimées de tout mon coeur: prenez-en soin! Ne les copiez pas bêtement, comme cela m'est arrivé quelques fois!

Je remercie mon cher blog de tout ce qu'il m'a apporté, des amitiés qu'il m'a permis de lier: tous et toutes, à votre manière, vous m’avez apporté beaucoup: MERCI




55 commentaires:

  1. Deux fois par mois ? C'est plus que moi ! :-)
    Bon vent Coumarine !

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends la lassitude, l'envie de recommencer, ailleurs, autre chose, vierge de toute connaissance, libre. Oui, bon vent, chère Coum'! Les souvenirs restent. Nous ne t'oublions pas. Bisous... et à bientôt, qui sait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de me comprendre Mamilouve... Bonne route à toi!

      Supprimer
  3. Je te comprends mais je me sens triste... J'espère de tes nouvelles, là ou ailleurs. Bisoudoux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu auras de mes nouvelles qd je viendrai commenter ici ou là
      merci Praline que je connais depuis si longtemps aussi!!

      Supprimer
  4. je peux comprendre cette envie d'anonymat, elle m'a déjà quelques fois effleurée aussi ;-)
    mais c'est triste pour ceux qui aiment te lire et ne sauront pas où te trouver... moi, par exemple.
    Bon vent et bonne écriture, Coumarine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de me comprendre, Adrienne, ce n'est pas si facile pour moi de m'en aller!

      Supprimer
  5. Oh que je suis triste.
    Tu es un pilier bloggesque !
    Je te souhaite de te retrouver en écriture, ici ou ailleurs.
    J'espère que tu me feras signe ;)
    Douces pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, Cloudy je te ferai signe... on chemin de vie est tellement semblable à celui d'une de mes filles...

      Supprimer
  6. Le temps des blogs est révolu... Bonne écriture ailleurs Coumarine. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jj...j'aime qd tu me laisse un petit mot!

      Supprimer
  7. J'espère faire partie des heureux élus qui auront la clé de ton nouveau lieu...
    Tu as raison, dans la vie, il est bon parfois de repartir sur de nouvelles bases...
    Tu restes et resteras une des plus belles rencontres de ma vie bloguesque. Je te dois beaucoup.
    Je t'embrasse fort.❤️
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réponds à ton mail dès que possible, chère Célestine: je ne t'oublie pas!

      Supprimer
  8. Bonjour Coumarine
    Je comprends ton besoin d'anonymat, je suis moi-même tentée parfois, un blog sans censure, un blog où l'on peut lâcher les mots, sans retenue, sans peur d'être jugée. Peut-être que nos chemins se recroiseront ailleurs, je le souhaite.
    Je t'embrasse fort, Coumarine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon besoin d'anonymat est compris par plein de monde, dont toi
      Merci de me le dire et de me comprendre!

      Supprimer
  9. Au revoir Coumarine. Je te souhaite de trouver ce que tu cherches.

    RépondreSupprimer
  10. Mieux vaut fermer un blog qui ne répond plus à nos attentes et souhaits, que le maintenir en "survie"....

    Je suis certain que cela ouvre à d'autres possibles, d'autres chemins....

    Bon Voyage par des vents favorables !.....

    Et merci pour tout ce que tu apportas durant tant d'années....

    RépondreSupprimer

  11. Je te souhaite le meilleur dans ta nouvelle maison...

    C'est toujours triste quelqu'un qui s'en va...

    Au revoir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas si nouvelle maison il y aura... je verrai!

      Supprimer
  12. Tu es (étais ?) une des plus ancienne blogueuse, que je lis depuis plus de dix ans. Plusieurs fois tu as annoncé que tu fermais ton blog… et tu es revenue. Cette fois, pourtant, j'ai l'impression que ton arrêt est définitif.

    Je te souhaite bonne continuation et te remercie pour tout ce que tu m'auras apporté au fil de tes billets et de nos échanges.

    Bonne route !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Pierre, toi, Valclair et Alainx sont les plus anciens blogueurs qui m'accompagnent depuis 10 ans, 12 en ce qui concerne Alainx, et cela ne s'oublie pas...;-)

      Supprimer
  13. Ecrire comme tu en as envie,
    c'est t'accorder enfin la Liberté d'être toi-même, en dépassant ce besoin de reconnaissance, jamais inassouvi, que les réseaux sociaux entretiennent.

    "Il est difficile de trouver le bonheur en nous, mais impossible de le trouver ailleurs."...
    Tu es sur la bonne voie.
    Pensées pleines d'Espérance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chère Cathy, mon coeur s'est serré quand j'ai vu ton commentaire ici...
      Je vois que tu ne m'oublies pas... comme moi non plus!
      J'espère que tu vas le mieux possible!

      Supprimer
  14. Je te souhaite le meilleur.
    Et l'écriture comme tu le sens, quand tu en as envie.

    Merci pour Hurtebise et ses souvenirs impérissables.

    Marie-Françoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! oui! Hurtebise! que des souvenirs!!
      merci Marie-Françoise

      Supprimer
  15. Tu reviendras sous un autre nom, tu seras anonyme et tu pourras à nouveau écrire. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être heure-bleue, peut-être... ;-)

      Supprimer
  16. A bientôt ! La vie est faite de cycles différents qui s'enchaînent les uns à la suite des autres ce qui fait que toute fin est un commencement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Daniel. Tu m'as accompagnée fidèlement sur mes cent mots, et cela m'a permis de continuer pendant un certain temps

      Supprimer
  17. Même ton "Au revoir" Coumarine, c'est de l'écriture. Alors, pour moi, tu fermes juste ton blog pour une petite farniente,disons une pause d'hygiène mentale, sans t'obliger à rien; La vie avec ses hauts et ses bas,ne veut rien imposer, elle veut juste que tu prennes ta voie, celle qui est la tienne, celle de l'amour. Et l'amour est en toi Coumarine. Sache que tu n'es pas seule.
    Je t'embrasse Coumarine


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quel beau commentaire bizak!!!
      Il me fait un bien énorme!

      Supprimer
  18. Rien n'est perdu puisque tu nous dis "au-revoir"...
    Qui sait donc... En tout cas suis le chemin qui te parait le plus conforme à tes envies et besoins. Je garde chauds les souvenirs de Coumarine et des Petites Paroles.
    Et tu vois, moi qui n'écris plus en ligne et me suis éloigné depuis lurette il m'arrive encore de venir faire de petits tours chez mes vieux amis du net...
    Bon vent chère Coumarine. Je t'embrasse.

    Bernard Valclair

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A toi, cher Val, je pourrais demander si ça te manque de ne plus écrire ici?
      Je pense que qd j'irai mieux (moral et physique, je reviendrai un peu
      Mais je ne sais pas quand.
      Merci cher Valclair pour ton mot si chaleureux

      Supprimer
  19. Merci à toi.

    Kloelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kloelle!!!!
      ça me fait si plaisir de voir ton nom ici...

      Supprimer
  20. Comme pour Pierre, tu es l'une des plus anciennes blogueuses que je lis et l'un des premières aussi... Alors merci pour tout ce que tu m'as apporté et peut être te retrouvera t'on un jour au hasard de nos lectures... Tendres bises et encore merci! Mais bon tu vas me manquer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne savais pas que tu étais une si ancienne blogueuse, chère Manou, alors je te souhaite bcp de persévérance....

      Supprimer
  21. Mais c'est pas possible ! Tu vas aller sur un blog sans bannière, sans tes livres, qui font pourtant partie de toi ?
    Cependant je comprends. Moi même, depuis que certaines personnes suivent mon blog, je ne me sens plus libre de raconter des bêtises, j'ai perdu la moitié de mon plaisir à y aller, et je traîne la patte... Et pourtant mon blog est très loin d'être un blog "intime", c'est juste des photos quoi... Mais quand même. Donc je comprends. Et j'espère te retrouver au détour d'une ligne ou d'une autre... Mais surtout je te souhaite de retrouver le plaisir d'écrire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! ben Pastelle...mes livres ne font partie de moi que comme un ancien souvenir hélas!
      Je ferai appel à toi si c'est nécessaire, et si tu l'acceptes...
      Au détour d'une ligne, tu me retrouveras, puisque je commenterai sans encore chez l'un ou chez l'autre
      MERCI à toi!

      Supprimer
  22. J'espère qu'un jour je te lirai à nouveau. Bon vent Coumarine.

    RépondreSupprimer
  23. Et donc, tu jettes la plume pour voler légère au vent de tes humeurs. L'écrit- dur et l'écrit dure, on peut toujours relire ce qui a été et poser le futur en mots simples chuchotés aux êtres aimés et aux personnes estimées. La parole aussi génère de beaux rebonds. Vas-y, énonce et dis et quand tu seras soulée de paroles, penses à en réécrire quelques unes, ces perles qui auront tressé ton nouveau collier de vie. Pour ma part, j'ai fermé et rouvert la ligne, étonné de voir que le blog vivait même inerte.
    Amicale accolade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime ton commentaire, Patrice...
      il m'émeut
      Il faut que je te réponde pour le 17, je le fais incessamment!

      Supprimer
  24. Prend soin de ta santé Coumarine. Je pense qu'elle a beaucoup à voir avec ta décision. La médication embrouille l'esprit. Pour ma part je redoute ces effets-là, je suis sur mes gardes.
    Je ressens beaucoup d'affinité avec toi, ta façon de t'exprimer, tes questionnements me ressemblent. Jamais je n'oublierai qui tu es. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui kéa, tu as raison hélas
      mes médicaments s'ils me font du bien, me font du tort aussi... tu ma comprends merci de cela!
      Je pense à toi et te souhaite une route tranquille

      Supprimer
  25. Zut alors, encore un blog qui s'éteint.
    Merci en tout cas d'avoir choisi de le laisser en ligne ; comme ça nous pourrons toujours venir relire certains billets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça alors Gilda! quelle surprise...
      j'ignorais que tu venais me lire de temps en temps: c'est une bonne surprise!

      Supprimer
    2. Si, mais seulement dans les moments à peu près paisibles de ma vie, c'est-à-dire depuis l'époque où je faisais souvent l'aller-retour Paris Bruxelles, hélas, bien moins souvent

      Supprimer
  26. Je t'ai envoyé un petit mail, mais je ne sais pas si tu l'as reçu...

    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  27. Bonsoir,
    J'ai croisé ta route il y a peu, et au moment de revenir sur ton blog, j'apprends que tu t'en éloignes. Dommage, j'allais dire, mais l'investissement que demande un blog finit (je suppose) par apporter cette lassitude assez inqualifiable, qui, et j'en suis convaincu, n'a pourtant rien à voir avec le bonheur qu'on a sincèrement éprouvé à échanger avec les autres. Nous ne nous connaissons pas, mais je respecte infiniment ta décision. Bonne continuation.
    FP

    RépondreSupprimer
  28. je comprends ce que tu dis; en arrâtant le blog pendant 5 semaines, je me suis posée des questions sur le sens, ce qui m'est apparu d'important c'est le lien intérieur que j'avais avec chacun sans vraiment se connaitre d'ailleurs, et c'est ce qui m'a fait revenir écrire ici
    et puis écrire c'est la vie, bises

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails