mardi 21 janvier 2014

Les voix jumelles

Je l'ai souvent dit, mais en plus du blog, j'écris régulièrement dans un cahier personnel
J'écris au  fil de mes mots, un peu tout ce qui me passe par la tête
Cela revient à y faire le ménage.En m’appliquant à écrire, je mets au clair certains comportements qui laissent à désirer, que je n'aime pas en moi, donc à changer... tout en écrivant, je m'interroge, je cherche comment faire au mieux
Ou alors, je suis dans la gratitude, je conscientise tout ce qui dans la journée, m'a apporté un petit éclat de bonheur: il n’y a pas que des problèmes dans la vie, non?
Ou j'écris pour démêler les différents aspects d'une décision à prendre, ou d’une recherche intérieure

J'en suis arrivée à mener souvent une sorte de récit à deux voix, c'est très curieux
Moi et mon guide intérieur
Mon "moi" expose (par exemple) la question que je me pose
Puis en écrivant je cède la parole à l'autre voix en moi: .la voix profondément intérieure, qui plus que moi, sait

Vous me croirez ou non, mais très souvent cette voix, par les mots que j'écris en "écoutant" au profond de moi, me donne une réponse, une piste, un éclairage

Je donne aux deux cerveaux la possibilité de s'exprimer: souvent on n'a accès qu'au cerveau gauche, celui qui manie le rationnel, les arguments, la logique
L'autre est dans l'intuition, la créativité, la sensibilité auxquelles on donne en général peu de crédits dans la réflexion, qu'on imagine devoir céder la place au rationnel. Mais on a tort, la petite voix intérieure parle, et parle clair, pour peu qu'on l'écoute et qu'on la laisse s'exprimer

Parfois pour certains problèmes ou questionnements plus complexes, le processus s'enclenche comme prévu par l'écriture mais ne donne pas sa ou ses réponses tout de suite
Cependant je persévère, le lendemain me voit écrire à nouveau sur ce sujet... et souvent je reçois un éclairage parfois très inattendu, que je sens venir du plus profond de moi, difficile à expliquer...
Bien sûr, il y a une sorte de discipline à observer, une écriture régulière pour laquelle je me force parfois, on n'a rien sans rien: j'écris tous les jours, souvent le soir, je passe de l'une à l'autre "voix", dont mon clavier se fait le porte parole
Et... c'est passionnant!




36 commentaires:

  1. T'es une sorte d'Amélie, finalement :-)
    Non, je ne peux pas rester sérieux deux minutes (ni même une).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amélie Nothomb?, Amélie Poulain?
      allez dis moi pourquoi...;-))

      Supprimer
  2. C'est passionnant cette découverte de ton double. Ce que j'aimerais, c'est lire tes petits carnets secrets...
    Je vous embrasse toutes les deux alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu y lirais des petits dialogues entre moi et ma voix intérieure
      C'est parfois très drôle...
      Il me semble que tu as fait ça dans un de tes derniers billets... oui oui, j'en m'en souviens
      Bonne journée ma Cel...

      Supprimer
  3. Que c'est passionnant. Je ressens la même chose pour moi, un peu différemment toutefois, lorsque j'écris. L'écriture m'amène à réfléchir sur moi et parfois jaillissent des choses inattendues qui arrivent d'ailleurs. Lorsque je me relis je suis parfois très surpris. J'ai la sensation que ce n'est pas qui est écrit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Daniel, je me retrouve très bien dans ce que tu dis là
      Je suis moi aussi très surprise parfois des choses inattendues qui surgissent sous ma plume ou via e clavier(et le plus souvent très éclairantes)
      Il faut juste que je cède en quelque sorte la parole à ce qui en moi sait mieux que moi (oui je sais cela peut paraître compliqué... et pourtant c'est tellement simple
      pour employer un terme à la mode, il faut accepter de lâcher prise
      Merci de votre passage ici

      Supprimer
  4. Moi aussi j'écris à deux endroits. Par contre si je trouve pas la solution, je n'y reviens pas forcément le lendemain, mais plusieurs jours plus tard.
    Et j'aime aussi relire, revenir en arrière, je suis heureuse de voir que j'ai évolué, c'est un point de repère mon carnet secret !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Louisianne
      En effet parfois il est bon de laisser reposer quelque jours et de nouvelles choses apparaissent
      Oui c'est gratifiant quand on réalise qu'on a évolué dans le bon sens;-))

      Supprimer
  5. Je me retrouve dans ce que tu dis, Coumarine...

    Il y a le "moi ordinaire" avec ses questions, ses failles, ses angoisses...qui s'exprime de façon habituelle...et puis il y a le "moi inconnu" (ou supérieur) qui est là...et qui attend, pour nous aider, qu'on lui en fasse la demande !

    J'ai longtemps tenu un journal du "moi ordinaire" (une dizaine d'années au moins...)...j'ai rempli des cahiers et des cahiers...ça m'a fait beaucoup de bien pour clarifier les choses;..pour voir ce qui "s'agitait en moi"...
    Puis, un jour, je me suis relue en partie...et je me suis aperçue que je "tournais un peu en rond"...que tout ça était intéressant, certes, mais assez "mental"...

    Alors, j'ai arrêté le journal...et je suis passée à autre chose...qui tenait plus du dialogue...je suis passée aussi aux "images" (ce qui permet de sortir du mental...). Ma passion pour la photo m'a bien aidée...
    Me concentrer sur une "image" est une sorte de méditation pour moi...
    Depuis cinq ans, je m'exprime beaucoup par "blogs"...j'aime aussi que ce soit un "dialogue" avec d'autres...
    Et c'est aussi un "dialogue" intérieur...car, neuf fois sur dix, je ne sais pas ce que je vais écrire, je ne prévois pas...je laisse venir...les choses s'assemblent d'elles-mêmes et me surprennent souvent...comme le dit Daniel.

    Une partie de nous "sait" mieux que nous...c'est une partie qui , à la fois, est "nous" et ne l'est pas...c'est notre "part inconnue" (certains disent notre "part divine").

    Une façon de dialoguer avec elle, que j'ai employée assez rarement, mais qui marche bien aussi, d'après ce que j'ai constaté :
    C'est d'écrire la question qui nous taraude de la main droite...et de laisser venir la réponse...par la main gauche !
    Je crois que je vais m'y remetttre... :-)

    Merci de ton témoignage, Coumarine, qui m'a fait beaucoup de bien...

    Bonne journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecrire, écrire pour exprimer ses ressentis... oui on peut avoir l'impression au bout d'un moment qu'on tourne en rond, qu'n dit toujours les mêmes choses!
      C'est la raison pour laquelle j'ai commencé à écrire de la manière que je l'explique
      Et pour le moment, je ne sais pas comment ce sera dans quelque temps, j'ai cette impression que j'avance dans mon cheminement
      Merci à toi, La Licorne

      Supprimer
  6. j'ai lu un livre très riche et intéressant où l'auteur fait parler, dialoguer et s'interpeler ses deux faces en quelque sorte. J'ai beaucoup aimé. Il s'agit du livre de Serge Maoti :le vieil orphelin. Je te le recommande.C'est le récit de sa vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! Charlotte! intéressant!
      tu sais que je suis toujours à l'affut de livres nourrissants!
      C'est noté!

      Supprimer
  7. oui, l'écriture peut être une forme de réflexion et donc un dialogue avec soi-même...
    à nous de voir si nous nous dirons "la vérité" ou si nous nous cacherons ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour l'instant Adrienne c'est la meilleure façon que j'ai trouvée pour être en dialogue avec moi-même!
      Curieusement, en me mettant dans la peau de mon guide intérieur, je SAIS très bien quand je sors de ma vérité
      mon "moi" par contre essaie de se leurrer parfois;-))

      Supprimer
  8. Voilà quelque chose qui m'interpelle et qui me parle en même temps...
    J'aimerais beaucoup essayer, j'ai un peu tendance à ne garder trace que des choses très mentalisées (je ne trouve pas d'autre mot...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mnêmosunê
      C'est exactement ça, je veux sortir du mental, du logique, des réflexions et accéder à cette autre part de moi-même qui en sait bien plus que je n'imagine ;))

      Supprimer
  9. Comme toi, je me soumets (plus assez régulièrement) à cet exercice de nettoyage quotidien.
    C'est Julia Cameron qui m'a donné l'envie et l'idée de m'y adonner et de laisser ainsi ma voix intérieure s'exprimer.
    Merci pour ce joli billet :)
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas toi... mais plus j'écris, plus j'ai de quoi écrire..
      au fond c'est comme ça pour tout ce qu'on aime je crois
      (oui je connais aussi ce livre de Julia Cameron et ses fameuses trois pages ;-))
      Je t'embrasse aussi

      Supprimer
  10. Coumarine
    Je suis tombée par hasard, il y a quelques temps sur Paroles Plurielles que tu as animées il y a quelques années. Il y a des consignes et particulièrement des photos qui m'interesseraient.
    Puis-je te les emprunter en sachant que l'atelier d'écriture que je mène dans ma ville n'est pas sur le net. Seuls quelques textes peuvent paraître sur mon blog et dans ce cas je citerai mes sources.
    Avec le sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir lilousoleil
      J'ai laissé PP ouvert et accessible librement
      Je suppose que des gens se servent de certaines de mes photos, de certaines de mes consignes et c'est très bien...
      Maintenant je suis heureuse que tu me demandes une permission d'utiliser ces photos dont je suis l'auteur pour certaines
      Et les consignes que je mettais beaucoup de soin à préparer
      Que cela serve à des gens motivés, j'en suis heureuse...
      Mais mets bien tes sources, cela me semble normal
      Merci et bonne écriture!

      Supprimer
  11. C'est très intéressant. Et je crois qu'écrire à la main est tout différent que d'utiliser un clavier. Personnellement, j'écris deux pages par jour.
    Bonne fin de journée et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Bonheur du jour, ce n'est pas la même chose d'écrire à la main qu'au clavier
      Chacun trouve ce qui lui convient le mieux
      J'écris moi, 500 signes par jour au moins; cela me convient très bien!
      Bpnne soirée à toi

      Supprimer
  12. Bien évidemment, je vois très bien de quoi tu parles....
    Et tu sais pourquoi...
    ------
    en revanche je ne parlerais pas de cerveau droit/gauche/centre/devant/derrière....
    Ça ne fait pas sens et cette théorie devient un véritable archaïsme assez faux... (c'est très années 7O !!)

    LA primauté est au ressenti corporel qui "se touche" en divers lieux du corps et pas dans la cervelle, qui n'est qu'une sorte d'outil de décryptage des ressentis (un stylo en qq sorte....qui met en mots ce que l'on ignorais en commençant).
    Mais l'Occident aime s'accrocher à la cervelle décortiquée sous IRM et autres machines à bruit....
    du moment qu'on voit des couleurs sur un écran d'ordinateur qui nous découpe en rondelles.... on a découvert le nouveau Graal....!

    Mais c'est un autre débat.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Alain, je sais que tu sais...;-))
      Le lendemain après avoir publié mon billet, je savais que la profondeur à laquelle je dis avoir accès, n'a que peu de chose à voir avec le cerveau
      Mais plut^to avec les ressentis du corps que l'on écoute et touche, pour peu que l'on prenne le temps pour ça!
      Le Hara dont parle Durkheim...

      J'espère que tu vas un peu mieux...

      Supprimer
  13. intéressant ce que tu dis enfin écris... ;o)... moi j'oscille entre des moments très inspirés où je pourrais écrire des pages et des pages et des moments de silence absolu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'estvrai rozfluo
      parfois n a comme une diarrhée de mots qui coulent...;-))

      Supprimer
  14. Tu écris très bien Coumarine ! Pour ma part même sans avoir ton talent d'écriture je ressens le besoin d'écrire un peu, la concentration que me demande ce moment précis d'écriture me fais du bien, sur mon blog ou ailleurs.....En écrivant j'existe et j'y pose mes fardeaux, peut-être mes angoisses et mes inquiétudes. Mais aussi mes p'tits bonheurs, mes satisfactions, mes moments heureux car il y en a parfois, mais surtout je "partage" et pour moi partager c'est aussi donner aux autres, aux autres qui eux même me redonnent et m'aident à me libérer de ce qui me pèse.. Oui vraiment l'écriture est une libération pas anodine du tout, on dit aussi un exutoire, je ne sais pas si ça va jusque là mais il est certain que ça fait du bien !
    Pénélope les maux-des-4-soeurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime BCP ce que tu écris là Pénélope
      Ma démarche est fort semblable à la tienne...

      "En écrivant j'existe et j'y pose mes fardeaux, "
      c'est ça, tt à fait ça!!

      Supprimer
  15. Ravie de te retrouver dans ce dialogue en quête de sens. Comme j'aime cette démarche fait de questionnement! Merci de la partager avec nous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Delphine
      Très contente de te retrouver ici...

      Supprimer
  16. C'est très intéressant ce dialogue entre toi et toi. Je n'ai jamais pratiqué ainsi sauf que lorsque j'écris des textes sur des ressentis, des émotions, des interrogations parfois des poèmes, je me découvre comme si mon être intérieur guidait mes doigts sur le clavier. Je n'anticipe jamais ce qui va être écrit pour la simple raison que je ne sais pas. Souvent en relisant longtemps après, je suis saisie par le sens, les mots choisis, le rythme littéraire qui semblent être ceux d'une autre. Je m'admire souvent en me disant : "tu ne saurais plus écrire comme cela, ni ces mots là". Je t'embrasse ma chère Coumarine. J'ai beaucoup aimé ton texte sur ce mot de borgne roulant dans ta bouche. Tu m'as touchée dans ta vérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Malou
      ton commentaire me touche fort

      Supprimer
  17. Bien souvent, le mental couvre la petite voix intérieure, pourtant celle-ci est la plus proche de nous, et c'est celle-ci qu'il faudrait écouter. En fait, il y a le mental qui s'exprime, et la petite voix intérieure qui écoute, qui observe, et qui intervient pour interrompre le flot parfois incessant de pensées parasitaires que produit le mental parce que lui, il est fortiche dans ce domaine !
    Enfin, c'est ainsi que je vois les choses.. :-)
    Bonne soirée, Coumarine, et merci pour ce billet très intéressant. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  18. Se remettre en question et découvrir son moi c'est à dire arriver à connaître vraiment ses qualités et ses défauts et tout ce qui fait notre ipséité est un monde extraordinaire qui une fois connu nous permet d'avoir une vie très agréable et surtout un esprit serein.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Coumarine,
    Merci de ce petit mot sur ce qui pour moi était aussi appelé, me semble-il la Muse. Cette part de nous qui s'exprime quand on a des oreilles intérieures. Je n'oserais pas la nommer " jumelle" ou alors en faire une tierce, et avec Anima, cela fait une belle équipe. A approfondir Cordialement Ale
    Ale

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Coumarine,
    Merci de ce petit mot sur ce qui pour moi était aussi appelé, me semble-il la Muse. Cette part de nous qui s'exprime quand on a des oreilles intérieures. Je n'oserais pas la nommer " jumelle" ou alors en faire une tierce, et avec Anima, cela fait une belle équipe. A approfondir Cordialement Ale
    Ale

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails