lundi 3 juin 2013

Pourquoi mon silence

Je me tais de plus en plus...
Du moins sur ce blog...

Prise par mon objectif qui est de finaliser le manuscrit dont j'ai parlé.
C'est du travail. J'en suis à la troisième relecture. 

Et relisant une dernière fois, je vois les faiblesses du texte (répétitions des mêmes idées... vraiment inutiles pour des lecteurs intelligents ;-)), passages inintéressants ou qui ne sont pas à leur place.
Le travail de relecture est long, parfois fastidieux, je dois m'accrocher par instants
Et néanmoins c'est passionnant: certains passages me touchent moi-même, c'est dire!

Voilà la raison pour laquelle j'ai quasi disparu de la blogosphère: je n'écris pas ici, ni ailleurs, j'abandonne mes blogamis que je lis peu et commente à peine

Voilà je voulais vous mettre au courant du pourquoi de ma "disparition"

Sans doute à bientôt

62 commentaires:

  1. C'est pour une bonne cause Coumarine. Moi j'ai bien hâte de pouvoir commander ton livre. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que oui, c'est pour une bonne cause, kéa
      A la fois pour moi, et pour ceux qui le liront
      Merci de me dire que j'aurai au moins une lectrice (sourire)

      Supprimer
  2. à bientôt!
    j'ai du mal aussi à suivre le rythme des blogamis et des commentaires!
    bon travail, Coumarine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pu tenir le rythme pendant des années... mais plus en ce moment: c'est dommage car je perds un peu (bcp?) le contact avec tous ceux que j'appréciais ;-((

      Supprimer
  3. Ce n'est pas tout à fait du silence, je dirai qu'un chuchotement de travail (écritures, peintures, relectures....) réunit les blogamis, pas toujours besoin de poster pour penser les uns aux autres ....
    Et de temps en temps, un petit mot, un petit comm, c'est comme si on allait prendre un petit café à 10 heures, avant de repartir chacun vers son activité ! C'est très positif, ce silence là !
    Amicales pensées... bonne journée, Coumarine

    Suze

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. suze, toi l'artiste tu sais ce que c'est que d'être plongée dans un travail qui demande une grande concentration ;-))
      Alors oui, ce matin en vous offrant des nouvelles, je vous invite à un petit café...(ou thé...

      Supprimer
  4. C'est un silence tout relatif, alors, puisqu'il est productif, occupé à nous préparer un texte de plus grande envergure qu'une note de blog !
    Je te souhaite bonne continuation dans ce travail, et merci de nous avoir tenu au courant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci sel de rester fidèle à ce blog
      cela me fait plaisir...

      Supprimer
  5. Il y a plein de gens qui t'aiment dans la blogosphère… (Petite veinarde !)
    Tiens, moi par exemple ! :-)

    Alors comme dit la chanson un peu modifiée :

    « nous t'entendrons à la porte du garage
    « quand tu viendras avec ton superbe livre
    « Et pour le lire par une belle journée
    « nous irons nous asseoir sur un banc…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cher Alain...tu as raison de m'aimer ;-))
      Je ne sais pas si ce livre sera superbe
      il sera vrai en tout cas, c'est le plus important!

      Supprimer
  6. Tiens, tu me rappelles le titre d'un des premiers livres consacrés au yoga que j'ai lus : "La voie du silence".
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La voie du silence est la voie de la sagesse...
      Je suis devenue "sage" je crois;-))
      Bises aussi à toi

      Supprimer
  7. Je passe souvent ici pour te lire, alors à bientôt Coumarine :-)

    RépondreSupprimer
  8. Oh le silence… Il y a tant de fracas dehors…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh! Vertumne... ça me fait si plaisir de te voir ici...
      Oui tu dis vrai, le vacarme nous assourdit
      J'aime le silence qui permet d'écouter au fond de soi
      ;-))

      Supprimer
  9. Moi je sais que tu es toujours là, à portée de clic, et ça suffit à mon bonheur: te savoir apaisée et silencieuse, te savoir heureuse.
    Je t'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais que tu es là Célestine, je sais;-))

      Supprimer
  10. Tu sais Coumarine, le silence n'est pas synonyme d'oubli. C'est seulement une absence de mots, qui ne sont pas toujours nécessaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Pierre, j'avais d'abord à coeur de rassurer les blogamis au cas où ils se demanderaient où j'étais passée ;-))
      Et les mots pour moi resteront toujours nécessaires, peut-être pas les mots donnés en lecture sur le blog, par ex., mais ceux que j'écris dans mon silence à moi, et qui se mettent à résonner, à me parler...
      Ils m'apprennent toujours bcp

      Supprimer
  11. Le silence n'est pas oubli.

    Il est concentration, ressourcement, calme, éloignement certainement aussi.. mais pas oubli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime bien Suzame, les caractéristiques que tu donnes au silence...ressourcement surtout!

      Supprimer
  12. Je sais ce que c'est qu'une relecture, je compatis ! Au fait, mon premier roman est parti chez les éditeurs... je croise les doigts !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. emi! c'est vrai? tu nous diras ce qu'il en est d'accord?
      Moi aussi, je croise les doigts pour toi!

      Supprimer
  13. Je sais combien ce projet te tiens à coeur , et tu ne peux pas bacler ce travail , alors , fais , prend le temps , l'essentiel c'est la mise en forme , la relecture , que tu soies contente de ce que tu auras mis de toi à l'intérieur
    merci de nous rassurer , tu vois , nous ne sommes pas loin Coumarine
    bon courage
    émue par tes propres mots , cela est très touchant
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jeanne, ma Jeanne...non je ne peux pas bâcler ce travail car, comme tu le dis, il me tient fort à coeur...
      Je t'embrasse aussi...

      Supprimer
  14. Mais tu ne nous oublies pas, Coumarine, et nous ne t'oublions pas non plus… :-)
    Tu as un projet qui te tient à coeur, et nous comprenons bien le temps et l'attention qu'il te demande. Alors une bonne continuation dans ce que tu fais, Coumarine.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que je ne vous oublie pas, Françoise
      Vous êtes toujours là pas loin, vous avez tous été si importants pour moi...
      Je t'embrasse aussi

      Supprimer
  15. Je viens fureter sur ton blog au cas...
    Tu es là qu'il y ait un texte ou pas.
    Et c'est certain je serai la deuxième lectrice...
    Bonne continuation. Maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! Maty, simplement contente de te voir là, bien présente...

      Supprimer
  16. Coumarine tu fais ce que tu as à faire, tu sais ce que tu dois faire, il y a des priorités dans la vie , moi ce sont mes cours et mes exams, et puis c'est si important ce que tu as entamé, tu dois le terminer et rien ne compte plus, alors bon courage et à bientôt de te lire, je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tes cours et tes exams, Thierry, oui, j'imagine combien c'est important! Et... ça va pour toi?

      Supprimer
  17. Une bonne nouvelle, ce silence créatif ! Bon travail, Coumarine, j'espère que tu trouves une méthode de mieux en mieux adaptée à tes problèmes de vision.
    Il fait beau, profitons de ce soleil tant attendu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entamé un accompagnement par un coach spécialisé dans ces problèmes... et il me sort du stress qui me pourrissait un peu la vie...
      merci Tania

      Supprimer
  18. Merci pour ce p'tit café...! On attend avec impatience l'ouvrage qui t'oblige à ce silence ici...mais on ne t'oublie pas...je viens régulièrement...au cas où... je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Manou... j'espère que ça va mieux pour toi... oui je t'ai lue hier;-((

      Supprimer
  19. Réponses
    1. alors Clairette... ça va la vie?
      Bisous tout plein...

      Supprimer
  20. Bon courage Nicole. J'en suis, moi aussi, à une troisième réécriture de mon prochain livre et je sais ce qu'il en coûte d'énergie mais aussi ce que l'on en retire d'essentiel.
    Bise depuis le Périgord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! tu es dans le Périgord en ce moment? Et il fait beau?
      Ainsi tu es aussi en train de faire une réécriture...c'est passionnant mais il faut par moments un réel courage!
      Mais enfin... tu sais ce que c'est...
      N'empêche, je te le souhaite de tout coeur

      Supprimer
  21. Je te comprends, je commence l'écriture de mon 8ème livre, et cette fois-ci au lieu de le faire sur l'ordinateur, je l'écris car je sais que certains passages ne vont plus me plaire, que je vais retoucher mon manuscrit. C'est quelquefois désespérant et là je suis avec toi. Bon courage, car je sais que tu vas y arriver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir elisabeth et bienvenue
      oui, relire avec courage, parfois recommencer avec tout autant de courage... un livre achevé ne tombe pas du ciel!

      Supprimer
  22. Moi aussi je suis dans la relecture, correction et je sais que c'est long, si long...
    Je te comprends. Courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais c'est chouette ça, Val
      Je te souhaite tout le courage qu'il faut pour arriver au bout!

      Supprimer
  23. C'est toi qui importes. Fais ce que tu dois. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Pastelle
      (et quand j'ai un peu de temps, je viens admirer tes photos;-))

      Supprimer
  24. J'avais compris que ton manuscrit t'occupait beaucoup...C'est un travail très prenant...Très amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis loin d'avoir terminé, Gazou
      Une nouvelle relecture s'impose ;-))

      Supprimer
  25. Bon travail de relecture, Coumarine ! C'est long, fastidieux, secouant mais tellement riche de promesses. A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. riche de promesses, je l'espère vraiment...
      il y a des moments où je doute, bien sûr!

      Supprimer
  26. En ce moment RELIS ton manuscrit. Très important cette étape qui demande du courage pour élaguer des branches de mots. Peut-être aussi qu'en ce moment tu RELIES, de relier,(toi à ta maladie, le passé au présent etc) un autre travail essentiel pour ne pas se perdre.
    Bonne relecture, Coumarine, et comme tous les autres, je t'attends :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime BCP ce que tu écris là, chère Fabienne
      RELIRE et RELIER pour ne pas se perdre... oui ça me parle fort ça!

      Supprimer
  27. Bonjour Coumarine.
    C'est vrai qu'on imagine pas tout le travail qu'il y a derrière un livre...Si j'avais envisagé de le faire un jour, à l'imaginer, les bras m'en tombent.
    Bon courage Coumarine..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Juliette, c'est un tout un travail
      Mais c'est un travail qu'on aime, même dans les moments de doute. C'est un travail pour lequel on est réellement motivé
      Merci de ton passage

      Supprimer
  28. Et voilà, tu as dit le mot, motivé, on doit être motivé et aimer faire ce travail de correction..Mon mari me dit que je me démotive trop vite, que, devant les difficultés, je baisse les bras trop facilement..Il doit avoir raison, car, en ce moment, j'ai un projet, mais, devant les difficultés qui s'annoncent, je suis en train de faire marche arrière...
    Si je suis ici - outre le fait d'aimer te lire - c'est que je viens de citer ton blog sur le blog de Michèle, à mi-chemin...Je lui disais, à elle et à ses lecteurs, que tu avais un jour parlé des blogs..Elle a écrit un article sur le pourquoi du comment on ouvre un blog..
    J'ai bien vu tes articles récents qui parlaient des blogueurs, mais, il me semblait que tu avais écrit un article au sujet du pourquoi on écrit...Je voulais mettre ce lien...
    En attendant, bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Juliette,
      Le blog, son pourquoi, son comment, est un sujet qui m'a passionnée...
      Sur la droite de mon blog, tu peux voir le livre que j'ai y consacré "Tout d'un blog, aux éditions CouleursLivres

      Mener un livre jusqu'au bout est difficile, pas au début non, là on est en plein enthousiasme... c'est par après quand c'est le temps des relectures et des corrections, qu'il faut de la persévérance...
      (J'ai mis un commentaire chez Michèle, mais je ne sais pas pourquoi il n'apparaît pas, je crois que je suis "fâchée" avec les blogs canalblog, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive ;-((

      Supprimer
  29. Bon travail d'écriture et de relecture, et à bientôt Coumarine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello petit Belge... tout va bien pour toi?

      Supprimer
  30. Merci d'être venue déposer un commentaire chez moi (il était en spam, je l'ai libéré et Juliette m'a fait rire en disant : "Coumarine n'est pas un troll" ).
    Bonne continuation.
    Michèle de http://raymichemin.canalblog.com

    RépondreSupprimer
  31. Disparaître pour mieux revenir !!! On attend !

    RépondreSupprimer
  32. moi aussi Coumarine j'ai disparu des commentaires, je ne t'oublie pas pour autant mais ma tête est tellement occupée par des pensées sombres que je n'arrive plus à tout gérer.
    je t'en dirai plus en privé, dans quelques temps;
    bien amicalement

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails