lundi 10 décembre 2012

ça n'a l'air de rien mais...

Faire exactement l'inverse de ce qu'on devrait faire, et même de ce qu'on aimerait bien faire... vous comprenez ça vous?

Manger encore un dernier petit truc, alors que manifestement notre estomac est comblé et que d’ailleurs on veut faire attention et que d'ailleurs on a tendance à prendre un peu de poids ces temps-ci... Tant pis, on décide de commencer demain à faire attention à ce qu'on mange...

S'attarder sur le Net alors qu'on aimerait tellement avancer dans un travail qu'il nous plait pourtant de faire, mais voilà! il faut s'y mettre et c'est ça qui est difficile... bon allez, dans dix minutes c'est parti, promis juré... on y va... et dix minutes plus tard, on est encore perdu dans je ne sais quel endroit super intéressant du Web...

Traîner alors qu'on est attendu et qu'on s'est juré de ne plus jamais arriver en retard, de s'y prendre bien à temps cette fois ci. Penser qu'on a encore cinq minutes et puis encore cinq... et puis partir vraiment en retard! Mais comment on fait son compte...?

Plonger dans un livre passionnant alors que vraiment il y a plein de choses à faire (ménage, rangement, travail etc) On se donne encore dix pages, pas une de plus... qui se transforment comme par hasard en quinze ou vingt...

Oui bon demain promis juré je ferai comme j'ai dit que je ferais... 
D'ailleurs en écrivant ici un petit quelque chose ce soir, j'ai déjà commencé... je me sentais "sans mots" depuis quelques jours... j'ai ouvert la page d'un nouveau message, et j'ai écrit TOUT DE SUITE sans remettre à plus tard ou à demain... quand je serais en forme...

Il faut parfois décider d'être en forme... c'est simple non?

42 commentaires:

  1. :-)))
    Attends, j'ai l'impression que tu parles de moi là !!! hihi
    Bon, j'ai quand même réussi à caser quelques corvées du lundi dans ma journée, mais bon sang, le nombre de fois où j'ai du me secouer mentalement pour redéfinir mes priorités !
    Bon, on va dire que c'est l'hiver et tout et tout et qu'on a un vieux reste de néandertalien en nous qui nous pousse à l'hibernation (ah non ? ça marche pas ? pffff)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon ce matin je me suis fait un petit emploi du temps... entre autres aller repirer un peu dehors, puisque il y a du soleil...
      Moi, c'est sûr, j'hiberne en hiver... avec des "descentes" en petite déprime...oh pas fortes mais quand même

      Supprimer
  2. Pourquoi tu parles de moi Coumarine? :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahhhhh c'est bien Yog que tu t'en sois rendue compte...!!!

      Supprimer
  3. Tout le monde est un peu comme ça non? enfin moi oui

    RépondreSupprimer
  4. c'est tout à fait pareil ici (sauf pour ce qui est de partir à l'heure, lol, j'arrive partout à l'avance, ce qui n'est guère mieux ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups, arriver à l'avance, en effet ce n'est guère mieux... on s'impatiente, on perd un temps précieux;-)

      Supprimer
  5. Oh je connais ça. Mais la paresse ou l'envie de lire n'est pas un défaut. Il faut savoir laisser aller les choses sans s'en vouloir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Val
      Il ne s'agit pas tant de paresse avec sa connotation morale... que de reculer sans cesse le moment d'agir, persuadés qu'on est que demain sans faute on s'y mettra...
      Bonne journée à toi chère Val

      Supprimer
  6. Ah ben ça, je confirme que ça m'arrive trèèèès souvent ! Et ta dernière phrase est juste aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ma dernière phrase est importante pour moi
      Je suis pas très en forme pour le moment (l'hiver etc)
      Mais c'est en mon pouvoir de ne pas me laisser descendre plus bas
      Ici il fait beau aujourd'hui, et bien sûr, ça aide!

      Supprimer
  7. Sourire...
    J'ai une copine est toujours à l'heure et toujours nickel sans un cheveu qui dépasse, et qui j'en suis sûre ne procrastine pas. Je l'ai surnommée Perfecta. Les Perfecta sont très ennuyeuses ! :)
    Je préfère largement cette autre copine qui a mis sur l'entête de son blog "Soyons imparfaits libres et heureux". :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le titre d'un livre de T. Jansens...
      Tu l'as lu?

      Supprimer
  8. Comme beaucoup, je me reconnais dans ce portrait sauf pour le retard ( comme Adrienne).
    Aie, aie, faudrait, faudrait, faudrait.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme tu dis Berthoise... faudrait, faudrait...!

      Supprimer
  9. J'ai failli m'offusquer et te demander de quel droit tu m'avais si bien décrit sans me demander mon avis, mais je constate qu'on est un paquet à se reconnaître, là...

    Du coup, je me sens moins seul, et donc moins coupable ! :o)

    C'est embêtant, parce que comment je vais m'en sortir si même la culpabilité ne m'aiguillonne plus désormais ?

    ;oD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhé Candide... il y avait longtemps...
      Tous coupables ;-))
      tous condamnés ;-))

      Supprimer
  10. c'est tout moi ce que tu as écrit ! et... même pas honte !
    bisous Coumarine

    RépondreSupprimer
  11. Je ne raisonne pas comme çà. Je peux remettre à demain certaines choses à faire sans état d'âme. De toute façon je le ferai. Je suis assez souple avec moi et pour beaucoup de choses, s'il n'y a pas urgence il y a seulement une date, une limite éventuellement, à ne pas dépasser.Je crois que je privilégie mon désir, mes envies, et puis comme les changements de programme sont fréquents chez nous car après réflexion ou adaptation vu événement non prévu, cela bouscule souvent ma décision première.

    On ne sait pas toujours décider d'être en forme. On a le droit de ne pas se sentir en forme. Comme on a le droit de penser tout ce qu'on veut. Choisit-on de penser ce que l'on pense?
    Je crois qu'on n'est pas responsable de ses émotions par contre on est responsable de ces comportements.





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! Charlotte... avec ses avis bien affirmés!!
      Je crois que si, on peut décider de ne pas verser complètement dans la mauvaise forme...
      On peut décider que maintenant ça suffit et faire en sorte de remonter la pente

      Pour les émotions en effet c'est un peu différent... et je te rejoins on est responsable de ses comportements pas forcément de ses émotions... quoique... on peut les canaliser

      Supprimer
  12. Tu es une vraie pro mais pas de la crastination !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si si Thierry, je procrastine trop souvent... ;-))

      Supprimer
  13. Tout pareil que toi, Coumarine, tout pareil !... (sourire)
    Bises du soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bises de l'après midi pour toi Françoise ;-))

      Supprimer
  14. La procrastination est le lot des perfectionnistes: il y a le Chronos mais surtout il y a le Kairos. Le mystère de la face cachée du temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être laissé-je passer le Kairos.. le bon moment pour agir..
      A réfléchir

      Supprimer
  15. "Il faut parfois décider d'être en forme... c'est simple non?"
    Cette dernière phrase me fait sourire. Enfin, c'est le « c'est simple » qui me fait sourire…
    En fait, c'est juste, nous avons la capacité de rompre avec le manque de forme, la langueur, certain découragement néfaste etc.
    D'ailleurs parfois ça se produit par un facteur déclenchant externe. La visite de quelqu'un qu'on aime bien : et hop ! Tout de suite ça va mieux… Comme par hasard !

    Reste que ce n'est pas si simple… Le tout est de bien déceler l'effet de seuil, c'est-à-dire ce moment où on est en capacité d'en sortir, et cependant on ne le fait pas…
    Et donc là, en effet, il y a une décision à prendre délibérément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Alain pour ton commentaire de ma dernière phrase
      Elle n'a l'air de rien mais elle est importante
      Je suis persuadée (en ce qui me concerne bien sûr!) que j'ai cette capacité de rompre avec un certain découragement néfaste
      Il s'agit bien là, d'une décision qu'il me faut prendre délibérément!!

      Supprimer
  16. Je connais ça! Alors j'ai trouvé un subterfuge! je fais une liste de ce que je veux/dois faire et suis tellement contente de rayer sur le papier chaque fois que quelque chose est terminé que ça m'aide à m'y mettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui marie-madeleine, j'aime aussi faire ça, je suis une adepte des listes à faire sur la journée et sur la semaine
      Et quel bonheur chaque fois que je peux barrer un truc...

      Supprimer
  17. Pffiou , il en faut une sacrée dose de volonté pour ne pas butiner tout au long de la journée
    trop de tentations , mais si on devait faire en priorité , ménage , cuisine , paperasse , peut être que ..on sera aussi des gens un peu aigris
    j'en connais !
    Je n'arrive pas à me coucher tôt , sauf quand la machine clignote , quand quelqu'un téléphone , je n'écourte jamais (sauf les marchands de tapis ) si on sonne , j'ai du temps , voilà , on fait tout ça aussi dans nos vies , et décider d'être en forme , oh la , vaste programme ..
    Ecrire un billet comme celui là , si spontané , c'est aussi crier la belle vérité , nous sommes pas parfaits , mais plutôt heureux non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. imparfaits, libres et heureux...

      Supprimer
    2. chère jeanne, je voudrais juste t'embrasser très fort... je ne viens pas bcp sur les blogs en ce moment... sur le tien comme sur les autres
      L'année prochaine, ça ira mieux tu verras!

      Supprimer
  18. Bon moi quand je dis "il faut décider d'être en forme, ou en bonne santé, ou heureuse" j'entends tout de suite certains me dire "c'est incantatoire". Peut-être. Mais la méthode Coué n'a jamais tué personne, ni l'auto-persuasion.Si ça peut aider à aller mieux... On peut décider d'inverser tout simplement la spirale négative qui nous entraîne vers le bas, pour tourner à notre avantage les désagréments de l'existence. Un peu comme un judoka qui utilise la force de son adversaire pour gagner le combat.
    Moi, j'aime bien que tu te plonges dans des choses passionnantes et que tu oublies les choses secondaires. Parce que lorsqu'on fait le tri des essentiels de notre vie, c'est que l'on va bien mieux!Youpi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je relève cette phrase, Célestine
      "On peut décider d'inverser tout simplement la spirale négative qui nous entraîne vers le bas"
      Voilà! c'est ça! il ne s'agit pas de méthode Coué, mais d'inverser consciemment une spirale mortifère. Je ne dis pas que c'est facile, je dis que c'est possible
      Bonne journée à toi, chère Célestine...

      Supprimer
  19. Tout à fait exact...
    Comme en ce moment, où je suis toujours en robe de chambre, où je voulais acheter mon sapin, aller faire mes achats de Noël, passer l'aspi...Et, je suis là, devant mon ordi..
    Je glande, tu glandes, nous glandons.Même pas culpabilisée.
    Et pis, je délègue à mon mari, qui lui s'ennuie...Il ne peut aller dans son jardin chéri à cause de la méteo..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. déléguer à son mari qui ne demande que ça... c'est que du bonheur ;-))

      Supprimer
  20. "décider consciemment d'inverser une spirale mortifère"
    c'est possible
    ça m'arrive parfois
    allons, c'est décidé, je suis en forme
    merci pour ce billet

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails