samedi 10 mars 2012

Ouvert ou fermé

Ce matin... j'ai fait une petite expérience inattendue, intéressante, à approfondir
Je ferme les yeux un moment, pour reposer l'oeil encore valide (tout juste!) = le droit!
Et j'ouvre grand l'oeil gauche qui ne s'ouvre plus que sur le sombre, le noir

J'ai un sursaut: je perçois vaguement la lumière, coup de poignard d'espoir!
Aussitôt je cache complètement l'oeil droit avec une main... hélas, voilàl'explication; la lumière traverse la paupière fermée de cet oeil. Complètement colmatée,  plus rien ne passe. L'oeil gauche est bien aveugle

Je reste un moment comme ça , car je pressens tout à coup que quelque chose est en train de se passer...
Donc je cache l'oeil droit pour neutraliser son influence, et j'ouvre grand sur le noir, mon oeil atteint par la cécité (oui, n'ayons pas peur de mots!)
Et.... j'observe ce qui se passe...

J'observe...je me laisse ressentir...
Il se passe que  l'oeil grand ouvert sur le noir, se met à "voir" à l'intérieur de moi!
Timidement... mais oui, il "voit", il voit "clairement" les sensations de l'intérieur
Oh! c'est bien différent que de regarder avec l'oeil voyant!
D'ailleurs je fais aussitôt l'expérience contraire: je ferme l'oeil atteint, j'ouvre grand l'oeil qui voit encore
Et là, d'un seul coup je suis projetée vers l'extérieur
Je suis omme  "séparée" de moi, de mon corps, mais aussi d'une certaine manière, de mes profondeurs

Voilà! expérience faite tout à fait par hasard, mais je suis sûre que j'ai à l'approfondir, que j’ai là des choses à découvrir

Ah oui! encore quelque chose; quand je ferme les yeux par exemple dans une attitude consciente de méditation, (pas pour m'endormir!) c'est différent que quand je garde ouvert, grand ouvert mon oeil "noir"
La connexion vers l'extérieur ne se fait pas, bien sûr, mais cet oeil grand ouvert est actif et me mène vers...

En fait je ne sais pas encore très bien où, sinon que "ça" se trouve à l’intérieur de moi ... mais je vais le découvrir

(quand je vous dis que je deviens bizarre...;-))



57 commentaires:

  1. ah oui, bizarre :-)
    curieuse de lire la suite de cette expérience!
    bon week-end, Coumarine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Adrienne, je raconterai s'il se passe qqch de nouveau ;-))

      Supprimer
  2. Non , tu ne deviens pas bizarre, Coumarine, mais fascinante, parce que tu explores les infinies possibilités du cerveau humain. On sait déjà que les gens qui ont perdu un bras et une jambe continue de ressentir des douleurs au membre absent. Peut-être est-ce là le sixième sens que l'on attribue aux aveugles: cette faculté extraordinaire de se projeter vers l'intérieur, qui les rend éminemment sensibles ensuite aux choses de l'extérieur. Et si avec ta résilience naturelle, tu étais tout simplement en train d'accepter ton handicap et même de le transformer en atout, voire en chance? Je t'aime pour ça aussi.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Célestine!lire ton commentaire me procure une grande joie
      " Et si avec ta résilience naturelle, tu étais tout simplement en train d'accepter ton handicap et même de le transformer en atout, voire en chance?"

      Je n'en suis pas encore je crois au point de l’accepter pleinement, mais il y a du chemin qui se fait et tes mots m’éclairent
      MERCI pour cela!

      Supprimer
  3. Bizarre, mais intéressante, comme toujours !
    Je te fais la bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Walrus..
      Moi aussi je te fais la bise ;-))

      Supprimer
  4. Le corps humain est une "machine" tellement complexe qu'on n'a pas fini d'en explorer toutes les facettes.
    Voilà que cette cécité t'ouvre une porte... Belle découverte, Coumarine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Naline et le cerveau est capable de s’adapter à tant de situations inattendues
      Beau WE à toi...

      Supprimer
  5. Je sens qu'on va faire des découvertes sur le cerveau humain, grâce à toi. Peut être vas tu développer une capacité nouvelle ?
    Je me dis qu'une nouvelle de science fiction pourrait commencer comme ta note.
    Mais toi, c'est la réalité.
    Curieuse de lire la suite... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Pastelle, je vais y penser: une nouvelle de science fiction qui commencerait comme ça!
      La suite est encore floue, il faut que je vois ce qui se passe
      Je dois recommencer encore l'expérience, mais elle était assez forte, et je recule un peu
      Oui je sais je suis bizarre...;-))

      Supprimer
  6. "Sortant de l'obscurité des ténèbres, les yeux des aveugles verront"
    (Prophétie d'Isaïe)
    Mais ils verront quoi ?
    Peut-être que tu commences à avoir la réponse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alain, il y a en tout cas "quelque chose" qui est en train de surgir avec ce que j'ai expérimenté ce matin
      C'était assez fort, difficile d'expliquer

      Supprimer
  7. Souvent , je pense à toi , je ferme un oeil , plus l'autre pour essayer un peu de "voir" ce que ça fait de percevoir d'un seul oeil , si si , je fais ça ...je suis peut être bizarre aussi :)
    Tu apprivoises petit à petit les autres sens , dans quelques temps , tu percevras certainement des choses infimes que tu n'avais jamais vraiment senties , et tu as cette capacité à pouvoir comprendre ces changements là
    Dis Coumarine , je me demandais , ta voix ?? tu la retrouves petit à petit , celle qui est au fond de toi , je n'en doute pas
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce que j'apprivoise,mais ce n'est pas uniquement de l'ordre sensoriel
      Je suis en connexion avec le plus intérieur en moi, dont l'oeil ouvert me coupe instantanément,me projetant "à l'extérieur"
      C'est très curieux!

      Ma voix, je la retrouve petit à petit,mais c'est pas encore ça,elle reste rauque, surtout le soir, alors que je ne parle plus bcp!
      Je t'embrasse

      Supprimer
  8. Je crois moi aussi que le corps humain, privé de certains sens, développe d'autres compétences, qui ne sont pas nouvelles mais juste "endormies".
    Avec cet oeil noir tu vas te voir sous un autre angle de vision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois surtout que je vais accéder au plus intérieur de moi-même duquel on est coupé le plus souvent par les "distractions" de la vie quotidienne

      Supprimer
  9. Oh non Coumarine, tu n'es pas bizarre du tout.
    Au contraire!
    Tu m'aides beaucoup et m'a aidée dans le passé
    par l'expression de ton expérience.
    D'ailleurs si j'avais ton adresse courriel
    j'aimerais te dire dans quel sens tu m'as aidée.

    kea

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Kéa et bienvenue

      Oui ça m'intéresserait bcp que tu me dises en quoi j'ai pu t'aider
      Mon adresse mail se trouve à gauche juste au dessus des libellés...

      Supprimer
  10. Bizarre? Ah non, pas du tout...
    Une composante importante de ta personnalité, me semble-t-il, c'est cette forme de curiosité insatiable, cette mentalité d'exploratrice. Tu cherches, tu cherches. Peut-être que tu ne sais pas toi-même quoi, mais tu cherches. Et quand on cherche, eh bien on trouve ! Des trésors insoupçonnés...
    Ce billet-là, je l'attendais. Je savais qu'il viendrait. Sous quelle forme, par quel détour, mystère, mais j'étais sûre et certaine que tôt ou tard, au coeur même de la perte, aussi pénible, douloureuse, angoissante qu'elle soit, tu trouverais ce qu'il y a à gagner. Car il y a toujours quelque chose à gagner, si l'on trouve le courage de se mettre en chemin. Et le courage, tu l'as (la "résilience naturelle" comme dit si bien Célestine...)
    Vas-y, Coumarine, en route pour de nouvelles aventures !
    Le printemps n'est pas encore au rendez-vous, mais déjà apparaît la première hirondelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! MyZ comme je suis touchée par tes mots
      Des mots qui croient en moi et me donnent je t'assure, le courage d'y aller, de continuer la route
      MERCI de tout coeur

      Supprimer
  11. Ce regard tourné vers le centre de toi-même, comme une nouvelle exploration possible d'un monde jusque là parasité par l'extérieur...
    je suis si admirative de ta lucidité qui, loin de te pousser au repli sur tes angoisses, te pousse à tenter de trouver le meilleur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour liaht
      "Ce regard tourné vers le centre de toi-même, comme une nouvelle exploration possible d'un monde jusque là parasité par l'extérieur..."
      tu résumes PARFAITEMENT ce que j'ai essayé d'exprimer
      merci à toi aussi!

      Supprimer
  12. Merci encore Coumarine, de ces clignements qui ne dénotent aucune malignité mais insufflent un surcroît de dignité dans la recherche de nouveaux repères qui progressivement viennent, et pas qu'en trompe l’œil.

    RépondreSupprimer
  13. Ton expérience m'a aussi beaucoup aidé pour noter combien le dire pouvait accompagner la réalisation de ce qu'aucune augure n'avait pronostiqué, et dans cette tentative de raisonner j'ai trouvé plus de sens à ce qu'il m'était donné de vivre. Merci encore pour cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trouver du sens à ce qu'il nous est donné de vivre... c'est très important en effet...
      Contente que mon expérience t'y aide ;-))

      Supprimer
    2. Oui il faut que je rationalise et que je comprenne et explique les modifications du regard, de soi, des autres aussi, selon cette nouvelle position d'observateur qui m'a été dévolue et avec les perspectives qui s'en assortissent et tissent de nouveaux liens.
      Cela m'a permis d'apprendre de nouvelles choses insoupçonnées et de grandir aussi, la patience, le retour, l'absence des mots pas vides de sens.
      Bonne soirée

      Supprimer
  14. Après une période de doute et de baisse de morale, ce qui est tout à fait normal et légitime, Coumarine, tu es en train de donner à ton problème de vue une autre dimension. Ton oeil gauche va peut-être te permettre de voir en toi bien plus profondément, plus intérieurement, et je sens que ce sera une riche expérience. Non ?
    Je t'embrasse fort, Coumarine.

    PS : Et non, tu n'es pas bizarre ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprends en tous cas à puiser plus profondément en moi... et ce sera une expérience riche en effet
      Bonne journée à toi Françoise

      Supprimer
  15. Je corrige : de baisse de moral... c'est mieux :-)

    RépondreSupprimer
  16. C'est très intéressant ce que tu dis là Coumarine. Très, très intéressant. ça me donne à penser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Valclair, heureuse de te voir ici ;-))

      Supprimer
  17. Comme MIZ, moi aussi je savais que ce billet arriverait.. :) Oui, Coumarine, tu es une explo-créatrice... Tu vas transformer cet électrochoc douloureux en lumière! Affectueusement,
    Julie M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est étonnant de ce que toi et Myz étiez persuadés...
      Mais c'est évident pour moi que je ne veux pas rester abattue par l'électrochoc, nan mais!!!
      Je t'embrasse Julie

      Supprimer
  18. Je lis pour le moment " l'homme aux cercles bleus " de Fred Vargas (un livre que tu m'as donné) l'un des personnages est complètement aveugle.C'est un roman policier tout à fait passionnant. L'aveugle, Charles, y est très clairvoyant.Quand un sens fait défaut ou à moitié défaut les autres mettent les bouchées double.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, il faudrait que je lise ce livre de Fred Vargas (contente que tu l'aimes!)

      Supprimer
  19. Bonsoir Coumarine,

    Je crois que le regard est quelque chose de très précieux. Je crois aussi qu'on peut le sublimer ou même le remplacer. Le regard tourné vers l'âme est plus dur à saisir. Il faut à la fois regarder en soi et regarder très haut et parfois, pour les plus chanceux par un très grand bonheur, parfois trop grand, le monde prend alors un autre sens.
    Continue avec force, avec foi, avec patience à le chercher.
    Merci aussi pour ta réponse à mon commentaire confus et empêtré. Et pour ce petit mot que tu as laissé chez moi.
    Oui, je prends vraiment un plaisir sans nom à être lu. C'est par un petit nombre mais la qualité des lecteurs et tellement au rendez-vous.
    Bon courage pour ton parcours hors de ton corps. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacques je te rejoins qd tu dis:
      "Le regard tourné vers l'âme est plus dur à saisir"

      Il y a aussi que les distractions dans lesquelles nous maintient le monde ambiant à toute heure du jour et de la nuit,nous éloignent immanquablement de notre intériorité, qui est ce que nous avons de plus riche...
      Bonne journée

      Supprimer
  20. Je suis venue ici en sautant depuis chez Fabeli, et quelle bonne idée... je lis ton billet, si surprenant, mais comme c'est toi, eh bien j'y crois, à ce que tu dis, je veux dire que je crois que tu es aussi objective que l'on puisse l'être... et c'est magnifique!

    Quelle personne tu es, Coum! Une grande personne, vraiment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Edmée
      Non je ne crois pas être objective,le vécu n'est pas qqch d'objectif
      par contre il peut rejoindre ceux qui vivent des choses semblables ou qui leur parlent particulièrement
      Bonne journée à toi, Edmée

      Supprimer
  21. N'est ce pas un peu ça le début de la méditation, regarder en dedans de soi sans penser à rien, vivre sa respiration et voir des choses que personne ne peut voir, sentir, ressentir, ...partir vers d'autres perspectives et commencer une conversation avec son MOI profond... Parasites de l'extérieur, et oui, y en a tant !
    Désormais Coum, tu vois en dedans et en dehors, ta vue se partage, et donc elle s'enrichit !
    Il me semble qu'il y a des aveugles qui ont des yeux voyants et des non-voyants qui ne sont pas aveugle...
    Petit coucou en passant... j'aime te lire quand tu parles d'aventures: c'est positif, et que ce soit de la science fiction ou de la métaphysique, peu importe ! Bises et bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Magel, pour ta fidélité
      Oui je crois que ma démarche s'apparente à la méditation... à suivre ;-))

      Supprimer
  22. Je suis contente de lire ces lignes.
    J'ai entendu, il y a pas mal de temps une émission scientifique " Sur les épaules de Darwin " où on parlait de la vision qu'avaient certains aveugles. C'était passionnant.
    http://www.franceinter.fr/recherche/key%3Dsur%2520les%2520%C3%A9paules%2520de%2520darwin%2526tri%3Dpertinence%2526theme%3Ddefault%2526type%3Ddefault

    RépondreSupprimer
  23. http://www.franceinter.fr/em/sur-les-epaules-de-darwin/101280

    Voilà j'ai retrouvé cette émission.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Berthoise
      Merci pour ce lien, j'irai voir dès que je peux...

      Supprimer
  24. Réponses
    1. curieux oui et d'autant plus passionnant!

      Supprimer
  25. Je suis tombée ce matin sur cette note de lecture, j'ai pensé que ça pourrait t'intéresser :
    http://asautsetagambades.hautetfort.com/archive/2012/03/02/l-oeil-de-l-esprit-oliver-sacks.html
    Et coucou en passant. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mERCI Pastelle
      J'ai l'intention d'acheter ce livre...

      Supprimer
  26. J'étais déjà venue ici mais hélas on n'arrive pas à suivre tous les blogs intéressants

    Ce billet correspond totalement au livre que j'ai chroniqué, dans plusieurs exemples déonnés par O Sacks on retrouve des mots, des phrases et des intuitions commes les tiens, les mêmes expériences aussi , parfois douloureuses et parfois source d'une forme d'espoir
    j'ai de gros soucis visuels aussi alors je ressens une totale empathie

    cela vaut vraiment la peine d'écouter l'émission sur le sujet !

    je vais aller faire un tour plus important de ce blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Dominique
      J'ai l'intention d'acheter ce livre
      Je crois qu'il m’emmènera sur ces expériences de survie (de VIE plutôt)que certains sont capables de faire...
      Merci à toi!

      Supprimer
  27. Ne m'en veux pas, je ne vais plus sur l'ordinateur en ce moment, sauf ce soir où je découvre ton message ! que de chemin parcouru, que d'expériences nouvelles pour toi.

    je t'écrirai en privé mais en ce moment ma pensée est dirigée vers "ma jeune maman de +104 ans" qui est à l'hôpital.
    je t'embrasse et je continue à penser à toi même si je ne me manifeste pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh loulotte..ta maman a déjà 104 ans?
      Bien sûr que je ne t'en veux pas, je serai heureuse d'avoir de tes nouvelles;-))

      Supprimer
  28. Coum,
    je viens de retrouver ces quelques lignes de Christian de Chergé (l'abbé de Tibhirine) recopiées en juillet dernier et j'ai immédiatement pensé à ce billet :

    J'ai grâce à Dieu santé solide
    bon pied, bon sang, pas mauvais coeur
    et si mes yeux sont fragiles
    je les repose (répare ?) avec bonheur
    en les ouvrant vers l'intérieur.

    l'incertitude sur l'avant dernière ligne est due à ma graphie déficiente mais j'aime bien l’ambiguïté.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir Nicole
      C'est étonnant cette phrase...que tu épingles
      Et oui! les deux mots repose/répare ont tous les deux leur raison d'être
      Assez troublant!
      merci à toi

      Supprimer
  29. bonjour Coumarine,

    me revoici, brièvement, excuse-moi.
    ma mère s'est remise d'une affection au genou qui lui a donné fièvre et délires ; seulement elle ne peut plus retourner à la maison qui l'hébergeait depuis 9 ans car non médicalisée ;
    il a fallu chercher et elle est placée provisoirement dans une autre maison de retraite mais assez loin en attendant de trouver une autre maison prête à l'accueillir près de chez moi.

    beaucoup de démarches, de tracasseries et de soucis, sans compter l'affectif d'être obligée de déplacer une si vieille maman qui ne comprend plus tout.

    je t'embrasse

    PS. Malgré tout ce que disent nos politiques, pas facile de bien vieillir et dans le cas de ma mère, de bien finir sa longue vie !

    RépondreSupprimer
  30. J'aime ce billet où l'espoir transparaît en filigrane, l'espoir qui naît de la curiosité, de la découverte, d'une autre expérience? Je pense à cette expression en anglais: every cloud has its silver lining, qui exprime plus poétiquement fait qu'"à quelque chose malheur est bon", en disant que chaque nuage a sa doublure d'argent...

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails