mercredi 11 mai 2011

Un simple petit signe...

A toi qui te reconnaitras,

Une longue histoire entre nous...
Au début, du temps de l'école, puis de l'université, une histoire d'amitié, intense et forte. D'interminables discussions au coin de ma rue avant de se séparer, un dernier mot, non encore un, et encore un... 
Et puis, un malentendu, une incompréhension douloureuse. Ainsi va la vie, hélas c'est la fin de notre complicité.
Ensuite un très long silence : elle comme moi, nous vivons notre vie, chacune de notre côté, nous nous perdons de vue... l'histoire devient ancienne, je ne pense plus à ce passé-là...

Un jour on se retrouve par hasard assises ensemble à suivre le même cours, mais je reste méfiante, prudente, on ne refait pas l'histoire. On échange un peu, notamment à propos du malentendu qu'on clarifie un peu, puis on raconte le principal de nos vies, les enfants, les maris, le travail et tout ça...

Depuis, de temps en temps elle m'écrit, pour mon anniversaire par exemple, ou pour la nouvelle année... Moi j'ai perdu l'habitude des lettres, je préfère le courriel, plus rapide, qui ne me demande pas le même effort qu'une lettre qu'il faut adresser, puis timbrer, puis poster. Elle n'a pas d'adresse mail. Je néglige une fois sur trois de répondre. Oui je sais, ce n'est pas bien...

Début de cette année, elle m'envoie une longue lettre où elle me partage beaucoup de choses de sa vie, elle me parle aussi de mon livre Les dessous de table qu'elle a lu et trouvé sombre (comme pas mal de monde, finalement). Elle me critique pas, elle donne son avis, c'est tout. Et son avis m'intéresse.
Je me dis que je dois lui écrire, lui répondre, peut-être prendre le temps de lui téléphoner. Que ce serait la moindre des choses, que ce serait sympa.
Je ne le fais pas. Oh! J'ai sans doute mille bonnes raisons pour cela, le manque de temps par exemple, mais...  ce n'est qu'une excuse.
De temps en temps une mauvaise conscience me traverse, il faudrait tél ou écrire un mail, maintenant qu'elle a une adresse mail... 
Je ne le fais pas, et le temps s'écoule, puis les jours, et les semaines...

Et pourtant j'ai pensé à elle dernièrement pour son anniversaire, me disant que je ne devais pas rater le coche. Un petit courriel, une carte animée d'anniversaire, ça fait plaisir, non?
Je suis quelqu'un qui aime faire plaisir et pourtant... je ne le fais pas, j'oublie et la date passe. Un jour, puis deux, puis dix...  Zut ! Maintenant ça fera moutarde après souper...
Et hier soir, je découvre une carte au courriel, me disant plein de gentilles choses pour Sarah... J'avais oublié qu'elle me lisait... et donc qu'elle  apprendrait de cette façon la naissance de ma nouvelle petite-fille;-)
Elle ne fait aucune allusion à mon silence... aucun reproche couvert ou explicite...simplement le souci de me faire un petit signe. Et donc elle a pris un peu de temps pour le faire. 

Et bien, cette carte m'a touchée... beaucoup, énormément !

Photo Coumarine

24 commentaires:

  1. Félictation savant tout pour la naissance de cette petite Sarah et longue vie et bonheur

    Je suis touchée aussi par ce que tu écrit car cela remue toujours la conscience , ces mauvaises excuses , le manque de temps, on laisse échapper des gens qu'on aime, eux font de même ... hélas.. en se cherchant des excuses non valables...

    elle te tend la main, une fois, deux fois, dix fois, saisis là encore Coumarine, crois moi...

    J'ai failli partir pls fois, et surtout de man cancer, je ne néglige jamais plus les gens que j'aime...
    merci d'être généreusement passer chez moi j'y suis sensible ..
    Depuis ce matin bien des soucis avec Blogger et je n'arrive plus à utiliser la photo de mon profile et ma signature NanouB973 qui va avec alors je signe par URL, mais c'est pas pareil...

    amicalement
    Nanou

    RépondreSupprimer
  2. @Nanou... nos vies sont trop différentes pour redevenir les amies d'autrefois...il est passé bcp d'eau sous les ponts
    Mais ce qui m'a touchée surtout, c'est que son petit mot est "gratuit", sans attente, sans reproche... et j'apprécie ça beaucoup!
    Ecrire ici à ce sujet est une façon de le lui dire...
    Un blog peut servir à ça aussi non?
    merci pour ton petit mot...

    RépondreSupprimer
  3. Ta démarche à quelque chose de singulier. D'assez étonnant.
    Réponse publique aux sollicitations d'une amie d'enfance, ex-complice de toutes les confidences, jusqu'à ce qu'un événement douloureux sépare.

    Sans doute ressens-tu le besoin de nous rendre témoin de quelque chose. comme si d'une manière indirecte nous faisions quelque peu office de médiateurs sans le vouloir.

    C'est en tout cas le sentiment que j'en ai. Et, passé l'effet de surprise, je me sentais appelé à un grand respect de cette sorte de processus qui renouera peut-être une relation interrompue.

    RépondreSupprimer
  4. @Alain...
    Il se passe ici quelque chose d'étonnant en effet: c'est que si je suis lue par vous tous les blogueurs, je le suis aussi par un certain nombre de personnes qui ne sont pas de la blogosphère, mais demon entourage, parfois très proche, qui me suivent en silence sans jamais se manifester (et c'est leur droit le plus strict, bien sûr!).
    Mais cela me pose parfois problème, et justifie ma prudence au niveau de l'autocensure...

    Il y a quelques jours, j'ai décidé de me permettre de parler plus librement, de manifester ce que j'ai envie de dire TOUT HAUT, mais toujours dans le respect des personnes évidemment!
    Cette dame, personne ne peut savoir qui c'est, je ne donne aucun détail de sa vie
    Je vous demande pas d'être médiateurs de quoi que ce soit. Hier en découvrant son mail, ça m'a fait plaisir, j'ai aussi vécu un peu de culpabilité et voilà... et j'ai simplement décidé de lui exprimer quelque chose de moi... dans le respect d'elle et de moi

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas perçu ce billet comme Alainx, j'ai juste entendu que, moi aussi, je pourrais tendre la main plusieurs fois avant d'avoir de Vrais regrets. Un billet, pour dire, que cela vaut la peine de tenter encore et encore. Un billet pour dire un petit bonheur, que chacune, chacun d'entre nous peut proposer et peut saisir. un billet doux comme une soirée de printemps.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime ta démarche , ce texte que tu livres à cette femme à travers ton blog , parce que parfois j'ai envie de faire pareil, écrire personnellement des bouts de vie à ceux qui me lisent en silence , mais je n'ose pas ..

    lorsque j'ai dédié un billet à mon neveu pour ses 25 ans , il a été très touché , et est venu commenter pour l'unique fois ..
    il s'en passe des choses à travers nos blogs , affectivement parlant

    Comme toi , je ne prends pas toujours le temps de téléphoner , d'écrire de longs mails , alors que je tiens mon blog quotidiennement , je culpabilise un peu ...

    RépondreSupprimer
  7. Ah, ces petits mots qu'on remet à plus tard... parfois, je suis pareille. Et puis ce sont les regrets. Et pourtant, à chaque fois, je me dis que cela ne prend pas tellement de temps.
    Il est vrai que tout est si facile avec le courriel, que les habitudes de courrier traditionnel se perdent un peu ! J'aime pourtant cette fébrilité qui s'empare de moi quand j'ouvre le courrier que le facteur a déposé (bien sûr, pas pour les factures !)...

    RépondreSupprimer
  8. blogger a été en dérangement toute la journée
    Je viens de voir que les billets supprimés ont été rétablis
    Mais pas les commentaires hélas...
    Il y a des commentaires qui ont été effacés sur mon billet où j'annonce la naissance de Sarah... je suis désolée pour ceux qui avaient pris la peine de mette un petit mot...
    J'espère que tout est rentré dans l'ordre actuellement...

    RépondreSupprimer
  9. j'espère que la personne te lira bientôt et se reconnaîtra...
    j'espère aussi que tu lui feras un petit mot en privé ;-) (sans vouloir te commander ;-))

    RépondreSupprimer
  10. Parfois, souvent, le passé repasse pour se rappeler à nous à notre bon ou mauvais souvenir.
    Q'en retirer? Qu'en faire? Que sont nos amis devenus de notre adolescence ,de notre jeunesse?Certains sont dans des oubliettes ,d'autres sont toujours proches. Nous changeons , ils changent.Nous avons de nouveaux amis. Ce qui nous réunissaient jadis ne nous réunit plus aujourd'hui.C'est comme çà, ce n'est pas triste sauf si le passé nous fait toujours souffrir.
    Finalement on n'oublie rien, on refoule c'est tout.

    RépondreSupprimer
  11. Heureusement elle te lit. Si tu reportes le moment de lui écrire, n'y a-t-il pas un raison? des choses à dire qui prennent du temps? tu sais, je prends aussi peu la plume que toi mais je dois avouer que le plaisir de recevoir une carte déposée dans ma boîte aux lettres est infiniment plus grand que celui de recevoir une carte virtuelle. Je te félicitais pour Sara mais mon blog (guéri) refusait toute publication chez toi. embrasse ses petits orteils parfaits pour moi veux-tu?

    RépondreSupprimer
  12. Oui elle me lit
    Oui elle s'est reconnue immédiatement!
    Oui elle m'a envoyé un petit mot, ce que j'ai fait aussi
    Et oui elle m'a dit qu'elle me téléphonerait, ce qui est la manière de prendre contact qu'elle préfère...

    RépondreSupprimer
  13. Je me retrouve dans ton billet. Je reconnais ce silence qui parfois nous semble si léger alors qu'en réalité il nous pèse comme une culpabilité. Puis voilà qu'alors, il nous semble qu'il est trop tard, l'autre nous acceuille les bras ouverts.
    Elle doit beaucoup t'apprécier.
    ;-))
    Allo ?
    ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Pas possible pour moi de lire un tel texte sans raviver le souvenir d'une complicité évaporée dans le tumulte des malentendus...

    Comme le dit Charlotte on n'oublie jamais.

    Mais quelle satisfaction de voir que vous parvenez à vous "retrouver", même si tout plein de raisons font que ce n'est pas avec évidence. Je vous souhaite de parvenir, chacune, et peut-être surtout toi, Coumarine, de retrouver paix et insouciance dans vos rapports.

    J'aimerais aussi que cette amie sache que sa patiente persévérance est une grande qualité, qui peut mener très loin dans la réconciliation.

    RépondreSupprimer
  15. ça c'est une vraie amie, et ton article lui rend hommage

    RépondreSupprimer
  16. Je pense que vos messages la toucheront...
    Il faut ajouter ceux qui ont été effacés hier hélas)
    merci à vous

    RépondreSupprimer
  17. Année 87 l'amour, l'amitié j'avais tout.
    L'amie s'envole à son tour sans se retourner, pas le choix d'après ces dires, 2 années de petits mots, des poèmes qu'elle m'adressait et puis un jour plus rien. Elle réapparaît un WE dans notre village avec son nouveau mari, nous passons une bonne soirée ensemble et puis silence de nouveau.
    Fin septembre 2010 un mail sur le site "les copains d'avant" et tout va vite, j'envoie 1 mail tous les matins pour un petit bonjour et lui souhaiter une bonne journée, quelques sms dans la journée pour un petit coucou et tous les soirs elle me téléphone durant des heures. Et oui elle me retrouve en pleine dépression (un doute sur la bipolarité j'aurais le résultat dans quelques semaines)et j'apprends que son mariage bat de l'aile, j'arrive à lui faire entendre qu'elle a encore des années à vivre et que la vie est bien courte. Elle me dit être son amie, sa soeur écrit sur son blog que je suis la plus belle personne qu'elle a rencontré (elle écrit un billet sur l'amitié) me dédit la chanson "chère amie" de Lavoine en duo avec Hardy et les paroles me vont droit au coeur
    Sans le calculer elle rencontre celui qui est à ses côtés aujourd'hui, puis plus de réponses à mes petits bonjours, plus de sms, et depuis 15 jours plus de tél elle me dit être débordée et n'a pas le temps (ils ne vivent pas ensemble pour le moment). mais un soir un sms qui me dit j'ai besoin d'argent pour ma plaque (je lui avait proposé quelques jours auparavant de lui offrir si elle avait besoin) pour son nouveau cabinet, elle est psy,elle est mon amie, quoi de plus normal de lui envoyer encore et encore de l'argent. Je lui envoi un sms demandant si elle a reçu le virement pas de réponse, 1 autre le lendemain idem, je décide de lui envoyer un mail (lorsque que le lui téléphone elle n'a pas le temps ou est en consultations ou ne réponds pas donc depuis le départ c'est elle qui décide des coups de téléphone) et sa réponse fut sans appel :
    j'ai pris 5 mns pour vérifier...oui...
    Un coup de poignard en plein coeur je ne comprends plus rien, et je relis ces quelques mots encore et encore..ces mots résonnent "j'ai pris 5 mns" désolée de t'avoir dérangée ??!!
    donc hier je lui adresse un mail des plus lâches, mais avec un grand déchirement, et remplis de mensonges pour voir sa réaction, bizarre elle a eu le temps de le lire et de l'adresser à son homme. Ce matin grosse surprise 2 mails un de lui et d'elle bien évidement. Lui me traite d'hypocrite "de merde", sans me connaître et elle me demande de me faire soigner et signe de ces initiales..bonne réponse pour une psy !!
    Quand je l'ai connue il y a 20 ans j'ai risqué ma vie pour elle, j'ai faillis prendre une balle en pleine tête par son mari à l'époque !!
    Elle a une maison non loin de chez moi, un héritage avec son cousin, elle me donne les clefs et durant environ 3 semaines de boulot je débarrasse une maison qui était sans dessus dessous, des vêtements partout, 3 camions de "merde" à jeter, des centaines de bouteille vide, un vrai bric à brac, je paie les travaux pour qu'elle puisse la vendre et a aucun moment elle m'a demandé quoi que soit cela était normal ??
    alors est ce une amie,de la manipulation, de la trahison, et comment peut on agir de la sorte, et quand je vais sur son blog ou elle a écrit un billet sur l'amitié et ose dire qu'elle m'aime !! Que pour mon anniversaire elle m'a fait le plus beau des cadeaux elle a accepté mon invitation et oui j'étais heureuse de recevoir mon amie dans ma maison, je lui ai même dit notre maison et oui je lui ai offert le double des clefs.
    Oui je tiens à cette amie que je n'avais jamais oublié...mais ces retrouvailles je ne pourrais jamais les effacer et pourtant elle m'a fait mal très mal !!!! peut on oublier une amie ??

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Anonyme...
    J'ai lu ton témoignage douloureux.Merci pour ta confiance
    Mais je n'ai hélas pas de réponse à ta question..
    Je te souhaite le courage qu'il te faut pour affronter cette situation pénible...

    RépondreSupprimer
  19. Merci Coumarine,
    ton blog est très intéressant, non seulement par ton écriture mais aussi pour les commentaires.
    Je ressens de la confiance, de la sérénité et de nos jours c'est très rare. le fait que les coms soient publiés aussitôt je trouve cela courageux de ta part.
    personne ne peut m'aider et c'est bien dommage, et oui je commençais au bout de 9 mois de traitement et de suivi thérapeutique à avancer à petits pas et en 5 mots tout c'est écroulé.
    Ma dépression, stress post-traumatique est à un braquage de 2 hommes à mon boulot, je suis guichetière et j'étais seule dans le bureau de La Poste.
    Merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.
    Mon pseudo est Nathy, et je l'ai pas changé (il est le même que j'utilisais sur son blog où tous mes coms sont maintenant censurés)
    Nathy

    RépondreSupprimer
  20. @Nathy...il me semble que c'est surtout le choc émotionnel terrible du braquage qui t'a plongée dans cette dépression... bien plus que l'attitude de ton "amie"
    Je suppose que tu te fais suivre par un professionnel... il faut du courage pour sortir d'un tel choc...

    Non je ne modère pas mes commentaires, faisant confiance à mes lecteurs... je n'ai eu que rarement des problèmes..
    N'hésite pas à mettre un petit mot, si cela te fait un peu de bien...

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Coumarine

    Oui cela m'a fait beaucoup de bien d'avoir pu aligner ces mots.

    Je trouve ton blog et tes billets très intéressants et je vais aller y poser quelques commentaires.
    Je ne sais comment faire pour ne pas rester anonyme mais avec mon psuedo, je n'ai pas de blog.
    nathy

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Nathy...
    comme ça c'est très bien,tu signes Nathy et maintenant je sais qui tu es (un peu qd même...)
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  23. Hé bien ton billet me touche . Il faut être capable de pardonner en amitié pour avancer dans la relation.
    L'amitié lorsqu'elle en est vraiment une est un sentiment exigeant, proche de l'amour (ou même peut être une forme d'amour). A mon avis, on doit tout faire pour garder une amitié si la vie, le temps ou le quotidien la mettent en danger. Avec le temps on sait reconnaître les amitiés vraies.

    RépondreSupprimer

un petit mot à dire?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails